Décodez les mystères qui se cachent derrières les oeuvres de De Vinci 

Camille Cado - 28.03.2019

Culture, Arts et Lettres - Expositions - exposition De Vinci - vinci geometrie symbolisme - François Boucq BD


À l’occasion de la commémoration des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, le peintre toscan sera à l’honneur au musée de la Franc-maçonnerie du 11 mai au 6 octobre 2019. « Boucq : Léonard décodé. La cathédrale derrière le tableau », une exposition à l’approche décalée, réunissant l’artiste de la Renaissance, et un artiste du 9e art, le bédéiste François Boucq. 


François Boucq, dessinateur de bandes dessinées, s’intéresse depuis longtemps à la composition des œuvres de l’artiste de la Renaissance. Dans cette exposition, il lèvera le voile sur les structures invisibles qui sous-tendent ces œuvres : diagrammes cachés derrière les peintures, utilisation de la proportion divine et figures géométriques ayant présidé à la conception des cathédrales.

Quatre tableaux, et pas des moindres, seront décryptés sous l’œil minutieux et affûté de François Boucq. Il s’agira de La Cène, Le Nœud/La Concaténation, L’Homme de Vitruve, sans oublier la célèbre Joconde.

Côté BD, l’exposition présentera une sélection parmi les plus belles des 238 planches de Face de lune, la grande saga mêlant tradition et anticipation scénarisée par Jodorowsky et dessinée par Boucq dans les années 1990. Mais aussi une histoire inédite mettant en scène Léonard de Vinci à la manière des Rubrique-à-brac (22 planches). Et enfin, un cours où « Maître Léonard » expliquera à ses élèves comment dessiner Astérix.

Parallèlement à l’exposition, le Musée présentera un film de 20 minutes réalisé par Ludovic Fortin. Une plongée dans l’univers de François Boucq qui lui a ouvert son atelier. Muni d’un crayon et d’un calque, le dessinateur y décrypte très simplement les intentions des grands maîtres et nous fait découvrir la nature du nombre d’or.
 

BD et De Vinci : pas si éloignés ? 


L’exposition mêle l’artiste de la Renaissance au 9e art. Et si on peut d’abord penser que l’utilisation du symbolisme est un procédé plutôt éloigné de la bande dessinée, François Boucq est l’exemple même du fait que c’est en réalité au cœur de leur façon de concevoir les planches. De même pour la perspective. 
 
Plusieurs des couvertures du Bouncer, de Face de Lune ou certaines cases ou images de Bouche du Diable ont été composées selon ce principe qui remonte à l’enseignement traditionnel des confréries artisanales dont Dürer et Léonard de Vinci faisaient partie.

Paraîtront à cette occasion un livre-catalogue qui mêlera bandes dessinées inédites, fausses publicités et contributions diverses et variées mais aussi d'autres publications (tirages limités, affiches, etc.). Pour réaliser certaines de celles-ci les éditions i qui les publient font appel au financement participatif.


Vous pouvez soutenir le projet à cette adresse


Du 11 mai au 6 octobre 2019
Musée de la Franc-Maçonnerie
16 Rue Cadet
75009 Paris


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.