Dédicace numérique au Salon : la procrastination, c'est le pied

Clément Solym - 18.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - dedicacer - ipad - numerique


David d'Equainville avait annoncé la couleur : « Pour le Salon du livre, je réinvente la dédicace... en numérique. » Ça se déroulera aujourd'hui, sur le stand de Technikart, en D61, à partir de 18h...

En collaboration avec les éditions Zebook, David d'Equainville a décidé de remettre sur le métier son ouvrage, et de proposer son Manifeste pour une journée reconductible, uniquement en version numérique.


Avec un système très simple : toute personne qui achètera l'ebook, pourra profiter d'une dédicace inédite, qui sera directement intégrée à l'ouvrage. Un petit logiciel permet à l'auteur de signer de son sang... non, de son doigt vengeur, directement sur un iPad, et de numéroter la dédicace.

Celle-ci est alors insérée à l'intérieur des pages de l'ePub, et le tour est joué. Nous avons eu droit hier, en avant-première à la démonstration de cette nouvelle expérimentation.


D'ailleurs, il est à noter que le livre sera prochainement traduit en anglais. Une autre vie pour cette incitation à la procrastination, qui a fait des émules un peu partout dans le monde - les groupes sur Facebook, en français ou en anglais, ne se comptent plus...