Denise Boucher, "La poète de l'amour et des voyages"

Cécile Mazin - 02.04.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Denise Boucher - bourse d'écriture - lauréate


La Bourse d'écriture Gabrielle Roy pour l'année 2014 a été décernée à la poète et dramaturge Denise Boucher. Le Fonds Gabrielle Roy et l'Union des écrivaines et des écrivains québécois ont choisi cette femme de lettres au parcours impressionnant parmi près d'une quarantaine de candidatures. Le jury, composé d'André Major (pour le Fonds Gabrielle Roy), de Micheline Lachance (lauréate de l'an dernier) et du romancier François Gravel, souligne la qualité exceptionnelle de l'œuvre de Denise Boucher, son style qui va droit au but et qui touche en plein cœur.

 

 

Denise Boucher

© Victor Diaz Lamich

 

 

La poète passera donc les mois de juillet et août dans l'ancienne résidence d'été de Gabrielle Roy dans Charlevoix pour achever un recueil de poèmes ayant pour titre Les arbres bleus. Elle se propose d'y ajouter les couleurs de la maison, du fleuve et de la région. « Un été avec le fleuve et l'enchantement » a-t-elle évoqué dans son dossier de candidature. Car celle que Pierre Nepveu désigne comme « la poète de l'amour et des voyages » considère son séjour à Petite-Rivière-Saint-François comme un privilège : « Ce serait fantastique, le dos à la montagne rêvée de la mère de Gabrielle, de terminer mon travail ayant pour thème la vieillesse. »

 

L'auteure de la pièce Les fées ont soif jouit d'un rayonnement international hors du commun. Denise Boucher a été invitée à lire sa poésie sur toutes les scènes du monde, du Mexique à la Macédoine en passant par New York et Paris, sans parler de sa contribution à la dramaturgie qui a marqué l'histoire du Québec. Femme de combat, elle s'est aussi consacrée à la défense des droits des écrivains comme membre du conseil d'administration de l'UNEQ pendant plusieurs années et comme présidente, de 1998 à 2000.

 

La Bourse d'écriture Gabrielle Roy existe depuis 1994 et a été remise à plus d'une douzaine d'écrivains dont l'œuvre apporte une contribution significative à la littérature québécoise et canadienne : Madeleine Monette (1994), Élise Turcotte (1995), Monique LaRue (1996), Roland Giguère (1997), Suzanne Jacob (1998), Gilles Cyr (1999), Monique Proulx (2000), Yvon Rivard (2001), Diane-Monique Daviau (2009), Andrée A. Michaud (2010), Robert Lévesque (2011), Marcel Labine (2012) et Micheline Lachance (2013).