Derrière le gentleman cambrioleur Arsène Lupin, Jacques Nahum

Victor De Sepausy - 24.07.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Jacques Nahum producteur - gentleman cambrioleur Lupin - Marcel Pagnol Nahum


Trois ans après le décès de l’acteur Georges Descrières, qui avait campé le gentleman cambrioleur, c’est Jacques Nahum, coréalisateur de la série, qui décède. Né au Caire en février 1927, il est décédé ce 21 juillet 2017, à Paris. 




 

Scénariste et producteur, il démarra véritablement sa carrière avec l’adaptation du personnage de Maurice Leblanc, Arsène Lupin. Le premier épisode fut diffusé sur la seconde chaîne en 1971, il prit par la suite part à de nombreuses autres adaptations. 

 


 

Outre le filon Lupin, il produisit toute la Trilogie marseillaise d’après Marcel Pagnol, ou encore La femme du boulanger, qu’il avait revisité — toujours avec Roger Hanin dans le rôle principal que campait Raimu. Et pour rester dans l’univers de Pagnol, on peut ajouter le téléfilm, Le temps des secrets, réunissant les deux romans Le Temps des secrets et Le Temps des amours. Avec toutefois de grandes libertés prises en regard de l’œuvre de Pagnol. 
 

Japon : dévorer les menus et plats aux couleurs d'Edgar, détective cambrioleur


Comme réalisateur, il s’amusa de l’univers d’Edgar Allan Poe, avec le Double assassinat de la rue Morgue, un téléfilm diffusé en 1973 sur l’ORTF, et dont il cosigna le scénario avec Albert Simonin. Il scénarisa également La Chartreuse de Parme, de Cinzia Th Torrini, réalisé en 2012, d’après le roman de Stendhal.

 

 

Frédérique Bredin, Présidente du CNC, a adressé à  Jacques Nahum, un hommage succinct : « Il a créé l'inoubliable "Arsène Lupin", la série culte des années 70. Également producteur exécutif de la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1961 "Une aussi longue absence" de Henri Colpi, Jacques Nahum était un pionnier des grandes sagas populaires de la télévision française. »
 

“La littérature reste un puissant creuset d’inspiration“ pour les séries