Des livres bannis, en libre circulation dans les cours de récréation

Clément Solym - 05.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - Banned Books Week - livres interdits - censure


La semaine des livres bannis (Banned Books Week), soit 7 jours de promotion de la lecture outre-Atlantique, c'est déjà fini : mais la bibliothèque publique de Lawrence, au Kansas, entend bien faire jouer les prolongations... Elle a ainsi mobilisé les usagers pour dessiner leur propre couverture d'ouvrage censuré.

 

 

 

Les 6 images ont fait l'objet d'une publication officielle par l'établissement de prêt, et sont désormais en vente pour 7 $. Les « Banned Books Trading Cards » ont été en partie financées par la bourse Judith Krug, décerné par la Freedom to Read Foundation à la bibliothèque de Lawrence et sept autres établissements américains.

 

Le site officiel de la bibliothèque présente également 41 autres réalisations, « par des artistes locaux de tout âge et origine » : chacun d'entre eux a choisi son propre classique controversé ou même carrément interdit dans certains pays. On retrouvera ainsi Abattoir 5 ou La Croisade des enfants, de Kurt Vonnegut, Les Raisins de la Colère de Steinbeck ou encore Sa Majesté des Mouches de Golding.

 

Par ailleurs, le site d'Open Road Media propose une petite frise chronologique qui recense quelques cas, plus ou moins célèbres, de censure bibliographique.