Des spots de pub ramènent la foi en Australie

Clément Solym - 16.12.2007

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Foi - business - catholicisme


En ces temps de technologies et de sciences, la foi recule c’est un fait. Si certains sont en quête de spiritualité, ils tournent cependant le dos à nos bonnes vieilles religions. Les missionnaires n’étant plus trop en vogue et l’Inquisition jugée comme une pratique barbare nimbée d’obscurantisme, que pouvait bien faire l’Église catholique pour ramener dans le droit chemin ses brebis égarées ?


Une solution miraculeuse avait été trouvée chez nos voisins australiens. Il suffisait d’utiliser le Messie des temps modernes, la publicité. Ainsi, depuis quelque temps on pouvait lire des encarts publicitaires dans les journaux australiens vantant les vertus de la foi catholique.


Hélas, le centre d'enquête catholique a fait récemment un autre constat. Les gens lisent de moins en moins les journaux…. Faut-il y voir une relation de cause à effet ? Nan !


Une idée lumineuse vint à nouveau. En ces périodes de fêtes de fin d’année la fréquentation des cinémas augmente. Alors, oui, « certains aspects de la foi catholique demeurent un mystère » et que nos voisins australiens se demandent sûrement « en quoi les catholiques croient ? ». On leur propose alors un petit spot publicitaire avant la projection de Bee Movie, à l’issue duquel ils pourront noter un numéro de téléphone où on leur fournira des informations sur le catholicisme.


En ces temps de technologies et de sciences, où la ferveur catholique n'assure plus le renouveau des croyants, la foi se vend dans des spots publicitaires avant les films d’animation. La foi est en crise, certes, mais le marketing garde la foi...


Pour approfondir

Editeur : Archipel
Genre : femmes et politique
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782809802337

Et si on parlait de vous?

" Je m'intéresse à la vie de tous les jours et je l'assume. Parler des femmes, du travail, des conflits familiaux ou de générations, de l'éducation et de l'environnement, ce n'est pas évoquer des sujets secondaires. C'est parler de l'essentiel. Ce sont des sujets qui sont au coeur de nos vies. " L'action publique, Valérie Pécresse est tombée dedans voici presque vingt ans. Aujourd'hui, cette bosseuse entrée au service de l'Etat par vocation a l'esprit résolument tourné vers la recherche de solutions aux problèmes des Français. A partir de situations vécues, cette jeune quadragénaire que d'aucuns surnomment la " Ségolène de droite " expose les convictions d'une élue éprise d'égalité sociale et de mixité. Sans éluder les sujets qui fâchent - la réforme de l'université ! -, ce livre dévoile le quotidien d'une femme politique de la nouvelle génération. Hier conseillère à l'Elysée et députée, aujourd'hui ministre engagée dans de profondes réformes, responsable UMP des Yvelines et mère de trois enfants : le job n'est pas de tout repos ! Cette battante se raconte et livre ses coups de gueule (contre l'ascenseur social en panne, contre l'immobilisme.) et sa vision d'une politique d'action et plus seulement de discours. Sans oublier la région Ile-de-France, " la plus belle d'Europe " dont elle brigue la présidence, lors des régionales de mars 2010 !

J'achète ce livre grand format à 18.20 €