medias

Dickens en technicolor : l'exposition qui fait rosir l'auteur d'Oliver Twist

Gariépy Raphaël - 21.07.2020

Culture, Arts et Lettres - - Musée exposition Technicolor - Londres Dickens - Image portrait colorisé


À Londres la vie retrouve peu à peu son cours et les musées s’apprêtent à rouvrir. Pour son déconfinement le Charles Dickens Museum propose une exposition inédite : Technicolor Dickens. Ou comment offrir au spectateur la possibilité d’admirer des photos colorisées de l'écrivain britannique. 
 


Après qu’Oliver Twist et David Copperfield sont sortis de leurs pages pour prendre vie à l’écran, ce n’était que justice que Charles Dickens, leur créateur, s’incarne un peu plus. Pour la réouverture prévue le 25 juillet prochain, le Charles Dickens Museum de Londres inaugurera donc Technicolor Dickens, The Living Image of Charles Dickens qui se concentrera sur l’image de l’écrivain de son vivant et après sa mort.

On suivra ainsi l’auteur dans toutes les étapes de sa vie à travers une série de représentations différentes sur plusieurs supports. On retrouve des peintures de maîtres signées William Powell Frith, des photographies victoriennes, des dessins à l’encre de Chine. Ou encore des lettres de Dickens lui-même, revenant sur ses états d’âme durant ces heures d'immobilité pour qu’on lui tire le portrait. 
 

50 nuances de Dickens 


Toutefois, l’attraction principale de l'exposition réside en ces 8 photographies colorisées commandées à l’artiste londonien Oliver Clyde. Celui-ci a minutieusement retravaillé d’anciennes représentations de Dickens pour les moderniser et leur faire profiter de l’entièreté du spectre lumineux. Clyde s’est notamment appuyé sur l’étude du teint de peau des deux arrière-arrière-arrière-petits-fils de Dickens, Gerald Dickens et Mark Dickens et s’est assuré de produire une lumière qui se rapproche des conditions de la séance photo originale. Ce travail d’orfèvre permet de donner vie à l’auteur et de rapprocher le spectateur du célèbre homme de lettres. 
De Tolstoï à Hugo les images que nous laissent les écrivains ont souvent un air de famille. On observe ainsi habituellement un homme traditionnellement vieux et barbu (voire très...), l’air pensif, renfrogné dans le noir et blanc d’une photographie ou les couleurs passées d’un tableau. Pour conjuguer ces auteurs au présent, coloriser d’anciens clichés s’avère redoutablement efficace, comme le démontrait déjà Olga Shirnina en 2017. La traductrice d’origine russe s’exerce depuis des années à donner vie aux auteurs en semant de la couleur dans les albums photo des artistes. 

L’exposition devrait ouvrir ses portes au public dès le 25 juillet pour se terminer le 25 avril 2021.


Crédit photo : Charles Dickens Museum - Oliver Clyde - Charles Dickens 1859 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.