Didier Bezace et Ariane Ascaride lisent les textes d'Aragon

Heulard Mégane - 24.05.2019

Culture, Arts et Lettres - Salons - Louis Aragon - Lecture à deux voix - Maison Elsa Triolet


"Il y aura la jeunesse d’aimer" : c’est une lecture à deux voix, celle de Didier Bezace et d’Ariane Ascaride, consacrée aux textes de Louis Aragon qui va se tenir ce 15 juin prochain, à 20 h dans La Maison Elsa Triolet — Aragon. Autour de la thématique de l’amour, du couple qu’Aragon et Elsa Triolet formaient, thème récurent chez l’auteur qui écrivait d’ailleurs « L’avenir de l’homme est la femme ». Les titres sont d’ailleurs nombreux : Les Yeux d’Elsa, Elsa, Le Fou d’Elsa. Des poèmes chantés par de multiples interprètes à succès, courant ainsi sur toutes les lèvres.
 
"Il y aura la jeunesse d'aimer" Aragon, lecture par Ariane Ascaride et Didier Bezace : Photo Nathalie Hervieux 2015

C’est un spectacle créé par Didier Bezace en collaboration avec la Maison Triolet Aragon dès 2015 qui se joue après avoir été entendu à Aubervilliers, aux Nuits de Fourvière ou au théâtre du Lucernaire. Cette lecture à deux voix, un homme et une femme, est consacrée aux textes d’Aragon. Autant de vers qui semblent prouver qu’Elsa Triolet fut sa muse, sa femme, son égérie. Mais aussi une écrivaine récompensée du prix Goncourt, et une combattante acharnée du nazisme, décorée par la médaille de la Résistance.

Élise Triolet s’emparera également du thème central chez Aragon de l’amour et du couple, une donnée universelle des sociétés humaines, car, écrit Aragon, « il est assez de deux amants pour changer la vie et ses normes ». Le couple « d’où naît la beauté du monde et la beauté du jour ».

Elle forma avec Aragon un couple de créateurs unis par l’écriture et qui aimaient « croiser » leurs ouvrages : l’un n’a d’ailleurs jamais cherché à dissimuler ce que son travail devait à l’autre. Et furent aussi l’un et l’autre activement mêlés aux combats, aux espoirs et aux déchirements des hommes et des femmes du vingtième siècle.

Au-delà des clichés et des images trop rapides, cette lecture donnera à entendre ce que fut vraiment cette vie à deux à travers des textes peu connus. Un couple majeur auquel les deux comédiens prêtent leurs voix et leur grand talent pour célébrer et faire partager la prose et le lyrisme d’Aragon, tout en faisant entendre la voix d’Elsa.

Didier Bezace explique son désir de monter ce spectacle avec ces mots : "Faire entendre à deux voix les mots connus — et d’autres qui le sont moins — de ces deux grands poètes du vingtième siècle, c’est ce que nous nous efforçons de faire Ariane et moi en disant ces textes qui traversent le temps et s’installent à jamais dans nos mémoires. Le fil de l’amour, les contradictions du couple, la peur de se perdre, l’irrémédiable chagrin d’une mortelle séparation tissent les paroles de leur chant universel. Nous y puisons toute la force de vivre, plus grande que l’inquiétude d’un sombre avenir, nous rions avec eux d’un humour inattendu... Aragon, Elsa, leur passion s’habille de mots lumière ; ils nous éclairent."

Plus d’informations, plan accès, et horaires ici
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.