Didon et Enée : une réussite à l'Opéra Comique

Clément Solym - 30.11.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Didon - Enée - opéra


En une heure et dix minutes, se déroule sous vos yeux ébahis un magnifique spectacle à la saveur toute britannique. Didon et Enée (1689), seul opéra de Purcell (1659-1695), devient, sous la mise en scène de l’anglaise Deborah Warner, un véritable chef-d’œuvre.

D’un aspect très cinématographique, cet opéra reprend les jeux classiques du théâtre dans le théâtre. On retrouve, dans un prologue ajouté pour l’occasion, l’actrice de théâtre anglaise Fiona Shaw qui monologue sur l’opposition entre amour et pouvoir.

La mise en scène est émaillée par des jeux d’anachronismes rendant l’opéra d’une actualité débordante. Vous pouvez retrouver Didon et Enée, qui fait cette année l’ouverture de l’Opéra Comique (à Paris), jusqu’au 9 décembre, à raison de deux représentations par jour.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.