Disparition de l'homme de théâtre René Gonzalès

Clément Solym - 21.04.2012

Culture, Arts et Lettres - Théatre - rené - Gonzalès - disparition


Homme de l'ombre et surtout connu des professionnels, René Gonzalès a œuvré, tout au long de sa carrière, à la tête de nombreux théâtres en laissant toujours derrière lui une place vide bien difficile à remplir. Directeur du Théâtre de Vidy, à Lausanne, c'est précisément en Suisse que René Gonzalès vient de s'éteindre, à l'âge de 69 ans.

 

S'il exerçait ses fonctions à Lausanne depuis 1991, il débuta sa carrière de directeur au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, de 1976 à 1985, puis passa par la MC93 de Bobigny, de 1985 à 1988 avant d'apparaître à l'Opéra Bastille.

 

Apprenant sa disparition, Frédéric Mitterrand a tenu à saluer, dans un communiqué, cette « perte douloureuse pour la scène française, qui porte encore vivace le souvenir de son action à la tête du Théâtre Gérard Philippe, de la MC93 de Bobigny et de l'Opéra Bastille, dont il fut le premier directeur, de décembre 1988 à août 1989. Administrateur hors pair, c'était aussi un formidable découvreur de talents, qui savait à merveille jouer la carte de la création. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.