Djihad, pour une commémoration du 13 novembre 2015

La rédaction - 24.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Djihad pièce théâtre - commémoration attentats Paris - 13 novembre 2015


Le dimanche 13 novembre, à l’occasion de la première commémoration des attentats de Paris, la pièce Djihad sera présentée à 15 heures et suivie d’un débat animé par Ismaël Saidi, l’auteur et metteur en scène.

 

 

 

 

La production reversera la totalité de la recette du dimanche à l’association 13 onze 2015 fraternité et vérité, association créée afin de venir en aide aux victimes des attentats du 13 novembre dernier.

 

DPAE Productions et Le Théâtre des Feux de la Rampe, coproducteurs de la pièce, proposent de se joindre à la démarche dans la mesure de vos possibilités, par une action au choix.

 

« Nous souhaiterions que ce triste anniversaire devienne un jour symbole de solidarité, en communiquant autour de cette action et en appelant les publics à venir nombreux dans nos salles pour exprimer leur attachement à la culture et à la fête que représente le Spectacle Vivant », expliquent-ils.

 

« Nous serions heureux que vous soyez signataires de cet appel qui pourrait réunir toutes les corporations de nos métiers. Faisons tous ensemble du 13 novembre la journée du spectacle et de la commémoration. » Et de poursuivre avec une lettre ouverte, note d’Ismaël Saidi, auteur et metteur en scène de la pièce Djihad.

 

Le 13 novembre 2015, des criminels ont décidé d’éteindre la Ville lumière.

 

Ils ont voulu éteindre les substances qui engendraient la nitescence de la cité de l’amour en faisant taire la musique, en détruisant des terrasses, en tuant l’insouciance d’une jeunesse attablée à penser son avenir et en faisant tomber un rideau rouge sang sur la seine...

 

Ce n’est pas de ma faute si ça a eu lieu...

 

... Mais ce sera la mienne, la nôtre si on en reste là...

 

Il va falloir rallumer la lumière là où ils l’ont éteinte, sourire, là où ils ont fait pleurer, panser, là où ils ont blessé...

 

En tant qu’artistes, nous ne pouvons pas faire grand-chose... enfin... si... peut-être...

 

Un an après, jour pour jour, nous allons rallumer la lumière sur la scène, comme une bougie pour déchirer l’obscurité.

 

Le 13 novembre 2016, nous allons jouer, au Théâtre des Feux de la Rampe, une représentation spéciale de Djihad.

 

Un an après, nous monterons sur scène pour leur dire qu’ils ont perdu. Je reprendrai, exceptionnellement, à Paris, les traits d’Ismaël et un débat sera organisé après le spectacle.

 

La séance aura lieu à 15h et en partenariat avec le Théâtre des Feux de la Rampe et DPAE Productions, l’entièreté de la recette sera reversée à l’association des victimes des attentats

 

« 13onze15 — Fraternité et Vérité ».

 

Faites passer le mot, venez nombreux, parlez-en autour de vous, remplissez les salles, celle-ci ou une autre, demandez aux théâtres d’ouvrir leurs portes, aux producteurs d’initier d’autres démarches pour que le 13 novembre 2016 soit le commencement d’une nouvelle ère.

 

À chaque fois qu’ils essaieront d’éteindre, nous rallumerons... et nous sommes plus nombreux...

Rendez-vous le 13 novembre 2016...