Dominique Bona, huitième femme de l'Académie française

Cécile Mazin - 19.04.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Académie française - Dominique Bona - élection


Dites 33, Madame Bona, parce qu'à compter de maintenant, c'est le numéro de siège qui vous sera octroyé à l'Académie française, suite au vote qui s'est déroulé le 18 avril. Agrégée de lettres modernes, Dominique Bona apporte un peu de féminité dans le monde de la Coupole, alors que trois fauteuils restent encore vacants. 

 

 

 

 

Passant devant Philippe Meyer, journaliste de renom, qui postulait pour le fauteuil de Micherl Mohrt, Dominique Bona a reçu 15 voix contre 8 accordées au journaliste, qui officie notamment sur France Inter, le samedi matin. Ne ratez d'ailleurs pas son émission, la prochaine fois, je vous le chanterai, qui pratique le recel de chansons improbables.

 

Dominique Bona, qui a officié au Quotidien de Paris, puis au Figaro, a également fait un passage dans les couloirs de la Maison de la Radio, en travaillant à Culture et Inter.  Elle oeuvre par ailleurs au prix Renaudot depuis 1999, et a reçu quelques prix littéraires. 

 

Huitième femme à prendre place sous la Coupole, elle a devancé les dix autres concurrents. Dominique Bona s'était déjà présentée en 2008 pour le fauteuil d'Henri Troyat, sans obtenir le nombre de voix nécessaire.