Donna Tartt récompensée du Pulitzer pour The Goldfinch

Julien Helmlinger - 15.04.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Pulitzer - Prix - Donna Tartt


Ce lundi après-midi, depuis l'université de Columbia ont été annoncés les divers lauréats de l'édition annuelle des Prix Pulitzer. Plusieurs récompenses ont été attribuées dans la catégorie journalisme, notamment pour la couverture de l'affaire d'espionnage impliquant la NSA, et puis d'autres plus prestigieuses encore dans la catégorie littéraire. Les lauriers de la fiction reviennent à Donna Tartt, pour son roman The Goldfinch, quand la catégorie non-fiction aura été dominée par Toms River : A Story of Science and Salvation, ouvrage signé Dan Fagin.

 

 

 

Intitulé Le chardonneret, en version francophone, le thriller de Donna Tartt, lourd de près de 800 pages, aura su convaincre le comité du Prix Pulitzer. Et ce, bien malgré qu'Atlantico l'ait dernièrement décrit comme « le récit d'un interminable mal-être truffé de clichés ». Ci-dessous le pitch du roman publié chez Plon, en janvier dernier, et traduit par Edith Soonckindt : 

Theo Decker a treize ans. Il vit les derniers instants de sa vie d'enfant. Survivant miraculeux d'une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d'un ami pour échapper aux services sociaux. Mais cette situation ne pourra être que temporaire. Désormais Theo va comprendre très jeune, qu'il ne peut compter que sur lui-même. Tout ce qui lui reste de cette journée où il a perdu sa mère, c'est un tableau, une toile de maître minuscule, envoûtante, infiniment précieuse et qu'il n'a pas le droit de posséder. Mais il ne peut plus s'en détacher. Et elle va l'entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l'art. 

Ont également été récompensés Megan Marshall, dans la catégorie biographie avec Margaret Fuller: A New American Life, ou encore Vijay Seshadri, pour ce qui concerne la poésie avec son livre 3 Sections