Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, Oscar Wilde s'installe au Petit Palais

Antoine Oury - 13.07.2016

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Oscar Wilde Petit Palais - Oscar Wilde exposition - Petit Palais exposition


Oscar Wilde fut l'un des plus francophiles écrivains irlandais, mais le Petit Palais proposera la première exposition française consacrée à l'auteur du Portrait de Dorian Gray. Le musée retracera la vie d'Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde avec plus de 200 documents, manuscrits, photographies, dessins, caricatures, effets personnels, et tableaux...

 

Oscar Wilde In Merrion Square

Statue d'Oscar Wilde à Merrion Square (William Murphy, CC BY-SA 2.0)

 

 

Oscar Wilde fut l’ami d’André Gide, de Pierre Louÿs, fréquenta Mallarmé, Verlaine, Victor Hugo et fit de nombreux séjours à Paris entre 1883 et 1890. Cet ardent francophile meurt d'ailleurs à Paris en 1900, à 46 ans, dans le dénuement et la misère après sa condamnation à Londres pour homosexualité en 1895. Il est enterré au Père-Lachaise, sous une célèbre sculpture de Jacob Epstein.

 

Le Petit Palais s'est associé avec différents musées d'Irlande et d'Angleterre, mais aussi des États-Unis, du Canada ou d'Italie, ou encore le musée d’Orsay et la Bibliothèque nationale de France pour réunir un maximum de documents sur Oscar Wilde. Des collectionneurs privés ont également été sollicités.

 

La partie biographique présentera un caractère inédit en réunissant plusieurs portraits jamais vus ensemble jusqu’ici, notamment celui peint par Harper Pennington (UCLA, William Andrews Clark Memorial Library, Los Angeles). De même la présentation dans son ensemble de la série des 27 portraits photographiques par Sarony, réalisés pendant la tournée américaine de Wilde sera une première. Divers portraits de parents, d’amis et de familiers (Constance, Lord Alfred Douglas...) permettront d’évoquer ses relations littéraires, sa vie personnelle, complétés par quelques memorabilia et plusieurs dessins, aquarelles, paysages réalisés par Oscar Wilde lui-même.

 

 

L’exposition s'arrêtera plus longuement sur Salomé, pièce écrite en français pour Sarah Bernhardt et publiée en 1893, dont seront présentées en regard les fameuses illustrations par le graveur et illustrateur britannique Aubrey Beardsley.

 

L’exposition regroupera un choix de tableaux préraphaélites (Millais, Richmond...) montrés à la Grosvenor Gallery de Londres en 1877 et 1879 et qui suscitèrent d’abondants commentaires de Wilde.

 

Le parcours sera également ponctué d’extraits de films mémorables, d’interviews de Merlin Holland, petit-fils d’Oscar Wilde, et de Robert Badinter, auteur de la pièce C.3.3. consacrée au procès et à l’incarcération de l'écrivain, et d’enregistrements de textes lus par l’acteur britannique Rupert Everett.

 

Les commissaires de l'exposition sont Dominique Morel, conservateur en chef au Petit Palais, et Merlin Holland, conseiller scientifique.