Du musée à la poésie : La pente de la rêverie à la Maison Victor Hugo

Cécile Mazin - 15.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Expositions - musée lecture poésie - maison Victor HUgo - poèmes musée exposition


Voici une exposition inédite, centrée autour de l’incidence que les musées peuvent avoir sur la lecture de poésie. La pente de la rêverie à la Maison Victor Hugo sera proposée du 17 novembre au 30 avril 2017. Comment le musée peut-il aider à la lecture, à la compréhension d’une poésie ? Comment exposer un poème et faire partager sa richesse ? 

 

 

 

Ces quelques questions sont à l’origine de l’exposition imaginée par la Maison Victor Hugo autour de « La Pente de la rêverie », tiré du recueil Les Feuilles d’automne, publié en 1832.

 

Considéré comme l’un des premiers textes visionnaires de Victor Hugo, annonçant les grands textes de l’exil que seront Les Contemplations et La Légende des siècles, ce poème décrit avec précision l’expérience d’un rêveur qui se laisse entraîner par son imagination. 

 

Pour faire comprendre son fonctionnement, ses références, son articulation dans l’œuvre et dans l’époque, La Maison Victor Hugo contextualise et explique pas à pas la construction du poème.

 

Un travail en dialogue étroit avec des établissements scolaires de l’académie de Créteil et leurs équipes pédagogiques ainsi qu’avec des artistes contemporains, tels la peintre Anne Slacik et le photographe Jean-Christophe Ballot, donnent à voir des interprétations étonnantes et très vivantes de cette poésie. 

 

Ainsi à la demande de la Maison des écrivains et de la littérature, les poètes Vincent Broqua, Bernard Chambaz, Suzanne Doppelt, Antoine Emaz, Marie Étienne, Isabelle Garron, Virginie Lalucq et Franck Laurent ont donné leur propre vision du poème de Victor Hugo. Leurs textes sont à retrouver en lecture filmée au cœur de l’exposition et sur une application numérique à télécharger.

 

Par ailleurs, ces textes sont repris dans une application numérique à télécharger sur le site Maison Victor Hugo (gratuit jusqu’au 24/11 puis 2,99 euros). Cette collaboration avec les poètes donnera lieu à des rencontres littéraires à partir de janvier 2017.