Du Nouvel Observateur à Charlie Hebdo : Copi, dessinateur à l'humour surréaliste

Dépêche - 26.08.2020

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Raúl Damonte Botana - Copi exposition dessins - Angers Copi exposition


La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image conserve un fonds unique d’originaux de Copi, constitué de planches, de dessins, de croquis, de carnets. Ce fonds inestimable est notamment composé de plusieurs dizaines de planches de La Femmes Assise, de Kang ou des Vieilles Putes, ainsi que plusieurs dessins rares de la période argentine de Copi.



 

Il permet de retracer les différentes étapes de Copi dessinateur, de ses débuts en Argentine dans la revue Tia Vicenta, où il dessina dès l’âge de seize ans, à son triomphe en France dans Le Nouvel Observateur dès les années soixante avec La Femme Assise ou à Libération avec le personnage Kang le kangourou dans les années quatre-vingt.


Raúl Damonte Botana, dit Copi est né le 20 novembre 1939 à Buenos Aires (Argentine), Il est à la fois auteur dramatique, acteur, metteur en scène et dessinateur.
 

Il grandit principalement à Montevideo (Uruguay), dans une famille argentine parfaitement francophone dont le père est directeur de journal et député anti-péroniste. Grâce à un talent précoce pour le dessin, il collabore dès l’âge de 16 ans au journal satirique Tía Vicenta.


Les activités politiques de son père les obligent à s’exiler. En 1963, il s’installe à Paris dans l’espoir d’y vivre de sa passion, le théâtre. Mais sa maîtrise imparfaite du français le conduit à vivre dans un premier temps du dessin.

Sous le nom de « Copi », c’est en 1964 que Le Nouvel Observateur le remarque. Tout en amorçant sa collaboration avec l’hebdomadaire, il dessine aussi pour Hara-Kiri, Charlie Hebdo et leur homologue italien Linus.
 

Engagé et fidèle


Se distinguant par un graphisme aigu et un humour surréaliste, il atteint la notoriété avec son personnage de dame assise au gros nez et aux cheveux raides qui, figée sur sa chaise, monologue, ou dialogue avec un volatile informe.



 

Avec les revenus qu’il tire du dessin, il peut ainsi se livrer à sa passion du jeu, de la mise en scène et de l’écriture sans pour autant s’arrêter de dessiner. Il est l’auteur de nombreuses pièces dans la deuxième moitié des années 1970 et la première partie des années 1980.


Il meurt des suites du sida à 48 ans en 1987, en pleine répétition d’Une visite inopportune, dont le personnage principal est un malade du sida qui se meurt dans un hôpital.
 

En collaboration avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, Le Quai choisit de faire écho à la pièce La nuit de madame Lucienne en évoquant succinctement les différentes périodes du dessinateur par des originaux de ses dessins. Du jeune Copi de Buenos Aires des années 50, déjà convaincu et engagé, à Kang le kangourou des années 80 en passant par la célèbre femme assise des années 70, on se délecte de son goût pour l’absurde, son sens de la provocation, son défi permanent à toute forme de morale, d’autorité et de conformisme.


Exposition du 24 août au 12 septembre 2020. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.