Dune selon Peter Berg : musclé, audacieux, fun... et épique

Clément Solym - 07.08.2009

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Dune - Peter - Berg


Ah, Dune... Le chef d'oeuvre de non science-fiction de Frank Herbert. Oui, non science-fiction, parce qu'honnêtement, à bien y réfléchir, l'élément SF de Dune n'est vraiment pas majeur, bien au contraire (d'ailleurs, rappelons que l'intelligence artificielle est sacrément bannie...).

Bref, si l'on oublie les tomes pondus par son incapable profiteur de fils, reste une saga phénoménale, dont on ne retient souvent que les deux premiers tomes. Et qui va prochainement être de nouveau adapté en film par Peter Berg.

Après celle de David Lynch, le boulot est énorme à réaliser, mais Peter le sent bien. « Je pense que j'ai eu une expérience très différente, il me semble, avec ce livre, que celle de David Lynch », a-t-il expliqué durant une interview donnée la semaine dernière. Et selon lui, il existe encore une place pour une nouvelle version longue de cette oeuvre, malgré la mini série de SyFy, en 2000.

Pour Berg, l'aventure qu'a contée Lynch, se focalise sur la politique des deux maisons, Harkonen et Atreïde, ainsi que sur le contrôle de l'épice. Jusque-là, on ne peut pas lui donner tort, c'est exactement le livre. Mais lui considère l'histoire comme une aventure épique, qui est « bien plus musclée et audacieuse, plus violente et peut-être même un peu plus amusante ». Et selon lui, tous ces éléments peuvent figurer dans son film sans offenser les fans du Bene Gesserit et du Kwistatz Haderach.

Il devrait d'ailleurs présenter une sorte de documentaire sur ses recherches actuelles, durant le Salon du film de Toronto, qui se tiendra du 10 au 19 septembre.