Étonnants Voyageurs 2016 : l'enthousiasme du public à Saint-Malo

Cécile Mazin - 17.05.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Saint-Malo festival - Étonnants Voyageurs 2016 - littérature festival livres


Le 27e festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs a fermé ses portes après avoir enchanté près de 63.000 visiteurs estiment les organisateurs, soit une fréquentation légèrement supérieure à celle des dernières années. Depuis jeudi dernier et les journées scolaires proposées en partenariat avec la région Bretagne, le département d’Île – et-Vilaine et la ville de Saint-Malo, les quelques 25 salles investies par le Festival n’ont pas désempli. 

 

 

 

Les festivaliers ont pu profiter de débats et projections liés à la thématique 2016 – « Artistes et écrivains dans le chaos du monde » – que par les expositions ou les rencontres dédiées à l’Amérique, la Caraïbe, le voyage, la mer, les pôles... Les inquiétudes dues aux difficultés financières pour organiser la manifestation ont donc été écartées. La réponse du public fut positive et l’engouement pour un programme toujours voulu très éclectique.

 

« Comme d’autres manifestations culturelles, Saint-Malo Étonnants Voyageurs se trouve cette année dans une situation délicate, et nous allons œuvrer dés aujourd’hui pour rechercher des solutions et essayer de mettre la manifestation à l’abri malgré la baisse de l’engagement de certains partenaires » souligne Michel Le Bris, directeur d’Étonnants Voyageurs. 

 

Depuis l’arrivée du Train du livre en gare de Saint-Malo samedi matin, plus de 300 rencontres, débats, tables rondes et projections ont donc été proposés au public. Parmi les temps forts, l’après-midi « Le courage des femmes » regroupant Malika Boussouf, Ayat Najafi, Khadija Al-Salami, Mylène Sauloy et Pascale Bourgaux a montré la place centrale qu’occupent les femmes dans les bouleversements en cours dans notre monde. 

 

La projection événement du film Fuocoammare, par delà Lampedusa – avant-première française, Ours d’or à Berlin et la rencontre qui a suivie ont montré un autre visage du chaos de notre monde. Lilian Thuram, parrain du Concours de nouvelles Etonnants Voyageurs auquel ont participé 2.872 écrivains en herbe était très attendu dimanche matin pour un échange avec le public de l’auditorium plus de 1.000 personnes qui n’ont pas été déçues de cette rencontre qui a fait écho au thème du concours : « Pensez l’autre ». 

 

 

Parmi les prix littéraires remis ce week-end, Catherine Poulain (Le Grand Marin, L’Olivier) n’a laissé que peu de place aux autres auteurs ! Lauréate du prix Ouest-France Étonnants Voyageurs, du prix Kessel, du prix Nicolas-Bouvier et des prix Gens de mer et Compagnie des pêches, elle a peut-être été la romancière la plus sollicitée pendant les trois jours, entre remises de ces prix, rencontres, interviews et séances de dédicaces, et ce n’est sûrement qu’un début pour elle.

 

L’écrivain haïtien Makenzy Orcel (L’Ombre animale, Zulma) a quant à lui reçu le prix Littérature-monde créé par Etonnants Voyageurs et l’Agence française de développement, le Prix Littérature-monde étranger a été remis à l’éditrice Anne-Marie Métailié en l’absence de l’auteur lauréat, l’Angolais Ondjaki (Les Transparents, Métailié). 

 

 

 

Anise Koltz lauréate du 10e prix Robert-Ganzo de poésie pour son œuvre, ainsi que les lauréats des Grands Prix de l’Imaginaire – notamment Laurent Genefort (Lum'en, Bélial) Roman francophone et Prix de la nouvelle francophone, Andri Snaer Magnason (LoveStar, Zulma) Roman étranger, Christelle Dabos (Passe-Miroir, Gallimard Jeunesse) Roman jeunesse francophone, David Hofmeyr (Stone Rider, Gallimard Jeunesse) Roman jeunesse étranger – complètent le palmarès des récompenses remises à Saint-Malo. 

 

Rendez-vous est donné aux festivaliers à Saint-Malo les 3, 4 et 5 juin 2017 pour le 28e festival Étonnants Voyageurs.