Rentrée littéraire : La fashion week des libraires


Au Royaume-Uni, la Bath Spa University propose un concours d'écriture un peu spécial. Où que vous soyez, vous pouvez proposer votre texte en anglais. Le thème, le style, l'écriture sont totalement libres, à une toute petite exception près, et pas des moindres : votre "roman" ne doit pas dépasser 25 mots. 


diary writing
PERDU ! (Fredrik Rubensson, CC BY-SA 2.0)


Les pays anglo-saxons semblent beaucoup apprécier les concours d'écriture, si bien qu'ils deviennent très doués pour organiser des défis les plus étranges ou originaux possible. Après le concours d'une durée de 20 ans en l'honneur de Shakespeare, on part dans l'extrême opposé avec ce concours organisé par la Bath Spa University. La règle? Ecrire un roman... de 25 mots. 
 

Pour ce concours, la Bath Spa University se dit avoir été inspirée des mots de l’écrivain Robert Southey : « Les mots sont comme des rayons du soleil. Plus ils sont condensés, plus ils brûlent. » Le choix du nombre 25 correspond quant à lui au 25e anniversaire de la formation de création littéraire dispensée dans cette université.

 

Qui peut le moins peut le plus


Sur leur site Internet, les organisateurs expliquent qu’ils recherchent une œuvre « convaincante ou vive, émouvante, intense, drôle, douloureuse, agréable, excitante, belle, intelligente, spirituelle ou sage ». Bref, il n’y a pas vraiment de consigne d’écriture ; tous les textes sont acceptés, s’ils ne font pas plus de 25 mots. 

 

Il n’y a aucune restriction géographique pour participer au concours. Vous devez simplement être majeur et, bien sûr, savoir écrire en anglais. Intéressé ? Vous avez jusqu’au 30 juin 2017 pour proposer votre texte juste ici. Les résultats tomberont le 1er août, et la récompense pour le grand gagnant est un joli chèque de 500 £, ce qui, selon nos calculs, correspond à 20 £ par mot écrit. Une offre plutôt alléchante. 

 

Un prix littéraire offre 100 000 dollars pour un livre à l'état de brouillon


Alors bien sûr, 25 mots, ce n’est pas grand-chose, mais ce peut être le début d’une grande aventure, selon le romancier Philip Hensher, membre du jury. « Si cela encourage quelqu’un qui ne s’est jamais considéré comme un auteur d’aller plus loin que 25 mots, cela aura eu son importance », rapporte le site The Bookseller.  

 

D’autant plus que ce concours demande d’autant plus de créativité de par la contrainte qu’il impose. « Cela sera passionnant de voir les moyens créatifs et linguistiques avec lesquels les candidats construiseront une narration dans un texte pas plus long qu’un tweet », ajoute Jonathan Dent, rédacteur en chef adjoint pour le Oxford English Dictionary et lui aussi membre du jury, en rappelant que 25 mots, c’est aussi la taille approximative d’une définition du Oxford English Dictionary.

 

À titre d’exemple, deux textes ont déjà été proposés et publiés sur le site du concours.