Edition 2012 du le prix Camoes, pour le Brésilien Dalton Trevisan

Clément Solym - 21.05.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Camoes - Brésilien - Dalton Trevisan


Récompense particulièrement plébiscitée au Portugal, sorte de Goncourt, mais en mieux doté, le prix Camoes vient d'être attribué à Dalton Trevisan, écrivain brésilien, comme l'a annoncé le secrétaire d'État portugais, Francisco José Viegas. 

 

L'AFP rapporte que le juré a opéré « un choix radical en faveur de la littérature en tant qu'art de la parole », selon le président Silviano Santiago. Il salue par ailleurs le « dévouement au savoir littéraire sans concession face aux distractions de la vie personnelle et sociale », dont fait preuve l'écrivain. 

 

Pour mémoire, le prix est doté de 100.000 € (contre 10 € pour le Goncourt, NB), et récompense depuis 1989un auteur lusophone, du Brésil ou du Portugal. L'an passé, c'est Manuel Antonio Pina qui l'avait reçu.

 

Le vampire de Curitiba est probablement son ouvrage le plus connu, publié aux éditions Métailié en 1998.

A travers les déboires d'un vampire, la séduction d'une petite-fille, un asile de vieillards, un pensionnat, la visite à une ancienne institutrice, le regard corrosif de l'auteur s'arrête sur les alternances du désir et de l'impuissance. L'humour souligne l'horreur et la rend presque supportable. Un petit chef-d'œuvre d'humour noir venu des tropiques.

 

Le vampire de Curitiba