Égypte : les violences bloquent la société

Clément Solym - 29.01.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - egypte - violences - caire


Une nouvelle vague de violences a éclaté en Egypte ce matin même alors que les protestations tournées contre le président en poste depuis 29 ans, Hosni Moubarak, se radicalisent.

En parallèle, le Telegraph nous apprend que la Foire du livre qui devait être inaugurée avec la présence de la Chine en invitée d'honneur a été annulée.

L'an passé, la 42e édition avait attiré des millions de lecteurs arabes autour des ouvrages présentés. Deux millions d'intellectuels, écrivains et amoureux du livre étaient venus l'an passé.


Sans grande surprise, étant donné l'ampleur du mouvement social. Le ministre de la Culture avait lui-même annoncé qu'il viendrait faire une apparition pour l'occasion, alors que Moubarak, âgé de 82 ans, n'a pas été vu publiquement depuis le début des hostilités.

Après quatre jours de manifestation, le Musée du Caire a fait appel à l'armée pour protéger les oeuvres d'art millénaires, dont le masque de Toutankhamon.

Les manifestants avaient en effet allumé un incendie hier soir, comme une nouvelle expression d'hostilité à l'égard du gouvernement.