Elena Ferrante passe à la télé : Naples, en 1950, entre classe ouvrière et féminisme

Clément Solym - 15.02.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Elena Ferrante - ville Naples tourisme - adaptation romans


L’Italienne Elena Ferrante, connue pour ses romans napolitains, aura les honneurs d’une adaptation télévisée, dans une coproduction entre FremantleMedia’s Wildside et Fandango Productions. Les ouvrages racontent les aventures d’Elena et Lila, dans les années 50, dans les quartiers pauvres en périphérie de Naples. Deux décennies couvertes dans la vie de ces femmes et de leurs familles, avec en option classe ouvrière et histoire du mouvement féministe en Italie.

 

Naples - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

L’entreprise est en cours de réflexion depuis deux ans, assure Domenico Procacci, PDG de Fandango Productions. Classés dans le top 10 des meilleurs livres de l’année 2015 selon le New York Times, les ouvrages d’Elena Ferrante ont connu un vibrant accueil auprès du public américain. « J’ai bon espoir qu’avec Wildside, nous puissions réaliser quelque chose de grand, très respectueux de l’œuvre de Ferrante et de notre culture italienne, avec dans le même temps, une véritable portée internationale », poursuit le PDG. 

 

Saga sociale, L’amica geniale raconte donc les obstacles et les difficultés que rencontrent les deux jeunes femmes. « Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile », résume l’éditeur français, Gallimard. 

 

Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l’école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l’envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre. Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s’entraident ou s’en prennent l’une à l’autre. Leurs chemins parfois se croisent et d’autres fois s’écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre, mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l’adolescence, à l’aube de l’âge adulte, non sans ruptures ni souffrances. 

 

 

La série sera lancée cet automne, sur HBO, ainsi qu’en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni. Pour la France, c’est Canal + qui en aura les droits de diffusion. Le projet repose sur les quatre livres, qui donneront en tout huit épisodes chacun assure donc une série de 32 épisodes, et sera conservé le modèle de narration adopté par Ferrante. Les deux jeunes femmes seront incarnées par des actrices italiennes, insiste la production.

 

Et pendant ce temps, à Naples, les commerces tentent déjà de tirer profit de cette annonce. La Fièvre Ferrante s’est emparée de la ville : librairies, restaurants, tout le monde tente de démontrer un lien avec les quatre romans publiés. L’effet est garanti sur le tourisme, assure la directrice de Europa, Danieal Petracco, qui avait découvert l’auteure. 

 

 

 

Événement d’autant plus intéressant qu’au niveau local, les livres de Roberto Saviano avaient plutôt dépeint une ville de Naples sombre, en proie aux violences et au crime organisé. Pas de quoi inciter le touriste à se rendre sur place. Certes, les livres de Saviano sont plus proches de la réalité, mais, au moins, l’adaptation de Ferrante pourrait redorer le blason de la cité. 

 

Elena Ferrante, dont aujourd’hui chacun sait qu’il s’agit d’un pseudonyme, particulièrement bien protégé. 

 

Wildside poursuit par ailleurs d’autres projets d’adaptation de romans, puisqu’elle projette de porter le livre d’Emmanuel Carrère, Limonov, ainsi qu’Anna, un roman futuriste de Niccolò Ammaniti. Chose à noter, FremantleMedia avait acquis 62,5 % de Wildside en août 2015. 

 

(via Hollywood Reporter, Guardian)


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur : elsa damien
ISBN :

L'amie prodigieuse (enfance, adolescence)

de Elena Ferrante

"Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile." Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 8.20 €