Elsa Triolet et Louis Aragon, dans la Maison des Illustres

Clément Solym - 05.09.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - maison - illustres - label


Une poignée... Ils ne seront qu'une poignée, le 13 septembre prochain à découvrir le Label 'Maison des illustres', durant un voyage organisé à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Mais que trouve-t-on donc dans ce village ? Facile : Rue de Villeneuve, c'est la maison de Elsa Triolet et Louis Aragon. Et ce sera le premier établissement à recevoir l'honneur de ce label, « une nouvelle action de valorisation initiée par le ministère la Culture et de la Communication ».


En effet, par l'apposition du logo, le label signale « au public les lieux qui conservent et transmettent la mémoire de ceux qui les ont habités et se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France », précise l'invitation du ministère.


Lancée au 1er juillet, cette opération a déjà labellisé plusieurs établissements, attendu que les dossiers devaient être remis avant le 18 juillet.
De la maison au domaine, du château à l’appartement et du musée à l’atelier, les « Maisons des Illustres » constituent un ensemble patrimonial original dont le ministère de la Culture et de la Communication entend faire reconnaître la valeur culturelle.

Les « Maisons des Illustres » composent un ensemble de lieux de mémoire majeurs pour la compréhension de l’histoire locale et nationale, et du rôle joué par ses acteurs politiques, religieux, scientifiques et artistiques. Elles témoignent de la diversité patrimoniale de notre pays, dans ses traces monumentales comme dans celles laissées dans l’imaginaire collectif.
À ce titre, la Bâtie d'Urfé, à Saint-Etienne-le-Molard (Loire) a déjà retenu l'attention du ministère, ainsi que la cité de Renoir, à Essoyes. La maison de Charles Trenet, située sur les hauteurs d'Antibes-Juan-les-Pins, compte également parmi les monuments labellisés.


Crédit photo Conseil général des Yvelines