Emma Becker, lauréate du prix Blù Jean-Marc Roberts 2019 avec “La Maison”

Clément Solym - 12.09.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Emma Becker - prix Blù Jean-Marc Roberts - Flammarion Maison


Réuni à la Maison de la Radio, le jury du prix Blù Jean-Marc Roberts vient de présenter la lauréate de sa 3e édition. Comme pour les précédentes années, le projet est de récompenser un ouvrage « qui deviendra incontournable demain, privilégier l’audace et l’inattendu ».


 
Créé en 2017, le prix se veut à l’image d’un éditeur et écrivain passionné : un pari sur une œuvre en devenir, une récompense audacieuse faisant entendre une voix singulière qui s’impose au cœur de la rentrée littéraire. Doté de 7 000 euros, il est remis mi-septembre à  un auteur de langue française ayant déjà publié, trois romans maximum. Cette année, c’est le roman d’Emma Becker, La maison, qui a été publié chez Flammarion, et remporte l’adhésion des jurés. 

Résumé de l’œuvre : 

Du Nana de Zola au King Kong théorie de Virginie Despentes, la prostituée est, depuis toujours, une figure littéraire. Pour autant, lorsqu’un matin d’été Emma Becker est entrée dans mon bureau, je suis restée sans voix. J’avais passé la nuit précédente avec le manuscrit de La Maison et j’étais encore sous l’emprise du texte et de ce monde interdit au cœur duquel elle m’avait entraînée, de chambre en chambre, d’une fille à l’autre.

La précision de son écriture sans l’once d’une afféterie, l’intelligence de ses silences, la force addictive de ce que je savais déjà être un grand livre sur la puissance des femmes et l’abyssale solitude des hommes ne m’avaient pas préparée à rencontrer un auteur si jeune. Je contemplais sa silhouette adolescente, son visage de madone qui absorbait la lumière pendant qu’elle répondait sérieusement à mes questions.
 


« J’ai toujours cru que j’écrivais sur les hommes. Avant de m’apercevoir que je n’écris que sur les femmes. Sur le fait d’en être une. Écrire sur les putes, qui sont payées pour être des femmes, qui sont vraiment des femmes, qui ne sont que ça ; écrire sur la nudité absolue de cette condition, c’est comme examiner mon sexe sous un microscope. Et j’en éprouve la même fascination qu’un laborantin regardant des cellules essentielles à toute forme de vie. »


Emma Becker – La Maison – Flammarion – 9782081470408 – 21 €


Dossier : Retrouver toutes les chroniques de la rentrée littéraire 2019

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.