"En cette période, l'esprit des Lumières importe plus que jamais" (Attali)

Nicolas Gary - 21.01.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Bristol Lumières - question taille - récompense littéraire


« Choisir un livre, c'est prescrire, c'est conseiller. Nous conseillons vivement la lecture de ce livre, parce que c'est un ouvrage de très haut niveau, exigeant dans sa lecture. Mais la lecture est quelque chose qui exige », déclarait hier soir Jacques Attali, président du jury du prix Bristol des Lumières. Celui-ci succède au Prix Pocope des Lumières, et profitait du chaleureux accueil de l'hôtel Bristol pour cette première édition.

 

Prix Bristol des Lumières 2015

Olivier Rey et Jacques Attali - ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Lauréat de cette première édition, Olivier Rey, chercheur au CNRS, mathématicien et philosophe, récompensé pour le livre paru chez Stock, Une question de taille.

Nous mesurons tout, aujourd'hui, des volumes de transactions à la bourse aux taux de cholestérol, de la densité de l'air en particules fines au moral des ménages. Mais plus nos sociétés se livrent à cette frénésie de mesures, moins elles se révèlent aptes à respecter la mesure, au sens de juste mesure. Comme si les mesures n'étaient pas là pour aider à garder la mesure, mais, au contraire, pour la faire oublier. Au point où nous en sommes, il serait urgent de revenir de cet aveuglement. Mais pour cela, les exhortations ne suffisent pas : il faut d'abord mettre au jour la matrice intellectuelle qui induit cette cécité — faute de quoi, tous les efforts pour remédier à nos maux demeurent vains, et risquent de nous conduire plus sûrement à l'abîme.

 

Retrouver Une question de taille, en librairie

 

 

« C'est par la pensée que l'on se dépasse soi-même [...] et en cette période, l'esprit des Lumières importe plus que jamais », assure Jacques Attali, avant de laisser la place au lauréat, qui se décrira bien volontiers « handicapé de la parole », une bonne raison pour se contenter d'écrire. Ce seront quelques vers, empruntés à l'Hippolyte dans le Phèdre Racine, qui serviront de remerciements.

 

Moi qui des lauréats, admirait les ouvrages

Pensant toujours, de loin, avoir passé les hommages

Elevé aujourd'hui, sur l'auguste pavois

Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi

 

Dans le texte originel (Acte II, scène 2)

 

Qui des faibles mortels déplorant les naufrages,

Pensais toujours du bord contempler les orages ;

Asservi maintenant sous la commune loi,

Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi ?

 

 

Olivier Rey se verra offrir une nuit dans une suite du Bristol, avec un petit-déjeuner, l'occasion rêvée de travailler la versification, ainsi qu'une table pour deux dans le restaurant Épicure, et une bouteille de champagne, pour continuer de côtoyer les muses. L'an passé, c'est Gérald Bronner qui avait obtenu le prix Procope, pour La démocratie des crédules, édité chez PUF.

 

L'an prochain, un ouvrage de philosophe publié tout d'abord dans une autre langue sera également ajouté au Prix Bristol des Lumières. L'annonce occasionnera d'ailleurs un lapsus du président du jury, qui a évoqué pour la dernière fois le prix Procope.