Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

En octobre, Lausan'noir promet un crime parfait

Cécile Mazin - 22.08.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - festival littérature polar - Suisse Lausanne polar - auteurs lectures polar


Lausan’noir, le rendez-vous polar annuel de Suisse romande, se déroulera du 27 au 29 octobre prochain au Théâtre 2.21 au cœur de la capitale vaudoise. Durant trois jours (un jour de plus qu’en 2016), le genre littéraire le plus prisé du moment se déclinera en rencontres, dédicaces, lectures, balades littéraires, ateliers, spectacles, animations, librairie spécialisée ou projections de films à l’intention de tous les publics.




 

Le premier Prix du Polar Romand y sera remis, la comédienne Claude-Inga Barbey y créera son nouveau spectacle autour d’Agatha Christie et le label Sang Neuf sera mis à l’honneur avec notamment la présence du chef star Thierry Marx. Une cinquantaine d’auteurs de tous horizons sont attendus.
 

Ils aiment tremper leur plume dans une encre très noire. Ils dépeignent nos réalités les plus sombres comme ils créent des enquêtes entraînantes et divertissantes. Ils évoquent la corruption politique ou les catastrophes écologiques et les dérives sociales. Ils offrent à leurs lecteurs de l’horreur, du thriller, du paranormal, du fantastique, et parfois même de l’humour.

Ils seront ainsi une cinquantaine à faire vivre Lausan’noir à leur façon : la star du thriller français Jean-Christophe Grangé, Maud Tabachnik, la pionnière du roman noir féminin, les Suisses Joseph Incardona et Marc Voltenauer, le bédéiste français 100% provoc’ Marsault, le spécialiste des serial killers Stéphane Bourgoin, Solène Bakowski, Olivier Norek, Quentin Mouron ou encore la passionnée de cuisine Anne Martinetti. 
 

Seront également présentes toutes les plumes qui façonnent Sang Neuf, le label polar des éditions Plon mis à l’honneur à Lausan’noir et fondé et dirigé par Marc Fernandez. Cédric Fabre, le punk de la Canebière, Marie Vindy, la plume des sans-voix, chroniqueuse judiciaire à Dijon, la nouvelle plume Mathieu Neu, journaliste spécialisé en nouvelles technologies, Janis Otsiemi, le James Ellroy gabonais et le chef étoilé Thierry Marx qui vient fêter la sortie de son premier polar à Lausan’noir. 
 

Dégustations littérales et pour tous les sens
 

Car gastronomie et polar s’accordent à merveille ! Rencontres, dédicaces, dégustation de cocktails « mortels » et brunch proposant des plats issus de polars… Ou comment découvrir à quel point la cuisine est omniprésente dans les romans noirs. En évoquant la gastronomie, comment ne pas songer aux fameux scones d’Agatha Christie ?

Cela tombe bien, la « Duchesse de la mort » sera célébrée tout au long du festival à travers des rencontres, une conférence, un atelier à vivre en famille, des projections d’adaptations de ses livres et du nouveau spectacle de la Compagnie Sans scrupules menée par Claude-Inga Barbey et Doris Ittig et intitulé Agatha
 

En parallèle, de nombreuses animations seront proposées : balades littéraires sur les traces d’un voleur surnommé « L’Arsène Lupin lausannois » ou dans les quartiers du Vallon, quiz audio de polars, lectures, atelier typo et impression d’une nouvelle écrite spécialement pour l’événement avec Nicolas Régamey, patron de l’Atelier Typographique de la Cité et projections d’une série de courts-métrages en continu sélectionnés par l'association Base-Court.

La Police municipale de Lausanne et ses inspecteurs se présenteront à travers un stand et des interventions durant le festival et une exposition inédite de photographies d’une dizaine de tirages grand format de scènes de crime lausannoises réelles des années 1900 à 1920 signées Rodolphe Archibald Reiss sera montée. 
 

Un auteur de polars chinois arrêté 22 ans après avoir tué quatre personnes


Lors de la soirée d’inauguration du festival, sera dévoilé le lauréat du Prix du Polar Romand 2017. Qui de Antonio Albanese pour Voir Venise et vomir (BSN Press), Nicolas Feuz pour Horrora Borealis (TheBookEdition), Joseph Incardona pour Chaleur(Finitude), Marie Javet pour La petite fille dans le miroir (Plaisir de Lire), Joël Jenzer pour Enflammés (180° éditions), Steve Mons pour Fascination (L’Âge d’Homme), Quentin Mouron pour L’âge de l’héroïne (La Grande Ourse), Marie-Jeanne Urech pour Malax (Hélice Hélas), Marc Voltenauer pour Qui a tué Heidi? (Slatkine & Cie) et Mark Zellweger pour Xtrême préjudice (Eaux Troubles) remportera la palme ?

Le mystère reste pour l’instant entier mais la deuxième sélection sera annoncée au mois de septembre. 


Plus d'informations