Enfin, la sélection du prix Renaudot est dévoilée

Clément Solym - 11.09.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - selection - prix - Renaudot


La grande valse des prix littéraires, annonçant les livres qu'il faudrait avoir lu pour s'assurer une part de sociabilité littéraire conséquente, ou plus simplement, avoir un aperçu de ce qui se fait aujourd'hui, s'est poursuivie avec l'annonce de la sélection du prix Renaudot.

Nous avons eu le Flore, le Goncourt, le Welper, eh bien voici de quoi poursuivre en beauté. Pour mémoire, « le Prix Théophraste Renaudot est l'un des cinq grands prix décernés à chaque rentrée littéraire. Le nom du lauréat est proclamé au restaurant Drouant en même temps que le Prix Goncourt ».

Et la sélection porte sur deux catégories, qui répareront les traditionnelles injustices du Goncourt, avec des romans et des essais. Mais attention, interdiction d'obtenir le Goncourt et de rêver au Renaudot en suivant : pour éviter ce genre de situation, on choisit toujours deux ouvrages.

Allez, pour les romans, la liste est la suivante :
  • Le Marché des amants de Christine Angot (Seuil)
  • Une belle époque de Christian Authier (Stock)
  • Le Silence de Mahomet de Salim Bachi (Gallimard)
  • Dessous, c'est l'enfer de Claire Castillon (Fayard)
  • L'Heure de la fermeture dans les jardins d'Occident de Bruno de Cessole (La Différence)
  • Les Pieds dans l'eau de Benoît Duteurtre (Gallimard)
  • Ce que nous avons eu de meilleur de Jean-Paul Enthoven (Grasset)
  • Paradis conjugal d'Alice Ferney (Albin Michel)
  • La Meilleure Part des hommes de Tristan Garcia (Gallimard), qui décidément se retrouve dans toutes les sélections...
  • La Beauté du monde de Michel Le Bris (Grasset)
  • Le Roi de Kahel de Tierno Monénembo (Seuil)
  • Le Voyage du fils d'Olivier Poivre d'Arvor (Grasset) ;
  • Un chasseur de lions d'Olivier Rolin (Seuil)
  • Vacance au pays perdu de Philippe Ségur (Buchet Chastel)
  • Val de Grâce de Colombe Schneck (Stock).
Et pour les essais, elle compte sur celle-ci :
  • Portrait d'une femme romanesque, Jean Voilier de Célia Bertin (De Fallois)
  • Promenades sous la lune de Maxime Cohen (Grasset)
  • Crack de Tristan Jordis (Seuil)
  • Son excellence, monsieur mon ami de Jérôme Garcin (Gallimard)
  • Les Guerres sans fin de Benjamin Stora (Stock)
L'an passé, c'est l'ami Pennac qui remporta le prix.