Enki Bilal expose Inbox à la Biennale de Venise

Cécile Mazin - 02.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Enki Bilal - Biennale Venise - art contemporain


Le dessinateur Enki Bilal a choisi la Biénnale d'Art contemporain, qui se déroulera à Venise du 8 mai au 2 août, pour dévoiler son exposition, Inbox.Installée à la Fondazione Giorgio Cini, il s'agit d'un projet spécifiquement conçu pour cette manifestation. On y joue avec les sens des visiteurs, la perception que l'on peut avoir de la réalité. 

 

 

 

 

« C'est un jeu sur les sens, la perte des sens, mais aussi sur notre appréciation d'une réalité. Le visiteur découvre la frustration de la mémoire visuelle, face à l'impossibilité de se fixer sur la situation muséale de l'accrochage pour avoir un repère. Déjà, il faut laisser sa place et quitter la boîte, la rétine des yeux en proie au phénomène d'image rémanente. C'est une expérience éphémère et solitaire », suggère Enki Bilal.

 

Dans un espace clos, architecture minimaliste revêtue de noir, le spectateur est seul devant un grand écran qui diffuse en continu des images indéfinies en couleurs. Il en résulte une instabilité destinée à fixer et à déséquilibrer son regard. Après une première phase hypnotique, il fait face à un dyptique qui ne se dévoile jamais entièrement, sous les effets de l'alternance de la clarté et du silence, pour mieux souligner le rapport entre la discontinuité lumineuse et la sensualité des corps. 

 

On retrouve ici le romantisme passionnel et sombre qui caractérise l'œuvre d'Enki Bilal. L'artiste insiste sur la fragilité et les incertitudes de notre mémoire visuelle, sur l'ambivalence et la matérialité des images. Il appuie sur la nécessité de se concentrer sur l'instant présent, et de faire appel à la sensibilité et aux ressources intuitives du spectateur. Celui-ci pourra ainsi s'immerger au cœur de l'œuvre, dans une poétique à la fois physique et mentale. 

 

« Nous sommes heureux de soutenir ce projet innovant, conçu par un grand artiste. Il est important pour Artcurial d'affirmer, dans une manifestation artistique internationale comme la Biennale de Venise, l'attachement profond que nous avons pour la création contemporaine et la culture. L'exposition sera accessible gratuitement au public qui découvrira un peu plus un travail qui transcende les frontières entre les formes artistiques » expliquent François Tajan et Francis Briest, co-présidents d'Artcurial

 

Eric Leroy, expert Bandes Dessinées d'Artcurial, à l'initiative du projet, ajoute : « Enki Bilal à la Biennale de Venise prouve une nouvelle fois l'internationalisation de son travail et sa renommée au-delà de nos frontières. Avec cette installation, Enki Bilal nous surprend à nouveau et nous montre qu'il touche à tous les médiums. »