medias

Enterré vivant, un artiste interroge la lecture et le livre

Clément Solym - 22.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Marseille - Abraham Poincheval - librairie


Le plasticien Abraham Poincheval est probablement bon à enfermer. L'avantage, c'est qu'il n'a pas attendu qui que ce soit, et a décidé de s'enterrer vivant tout seul. Et voilà que dans une librairie également galerie d'art de Marseille, l'artiste a décidé de faire son trou - littéralement. Il a décidé de passer sept jours à lire, et sera filmé durant cette période.

 

 

 

 

Le projet artistique, baptisé 604800 s, vise à creuser un trou de 60 cm de diamètre et 160 de hauteur, dans une salle de L'histoire de l'oeil, l'établissement marseillais. L'exposition est détaillée à cette adresse.

 

« Pour la librairie Histoire de l'œil, il propose le projet « - 604800 s ». Dans le sol de la librairie, un trou d'une hauteur de 1m60 et de 60 cm de diamètre a été creusé. Il s'enferme dans ce trou recouvert d'une pierre d'environ 1 tonne durant 604800 secondes (7 jours) avec le nécessaire pour survivre : quelques victuailles et de la lecture. » 

 

Le vernissage s'est déroulé le 12 septembre, et la semaine de happening est déjà bien entamée. Toutefois, l'exposition se tiendra jusqu'au 10 octobre. 

 

Son intention première est de parvenir à explorer le monde de manière inattendue, et plus encore, répondre à la question : « Où se trouve-t-on quand on lit ?» Un autre espace-temps, une autre dimension ? Tout un regard sur la lecture et la situation du lecteur...

 

« J'aime jouer sur l'idée ‘je suis tout près et en même temps très loin', grâce à la distanciation créée par l'image vidéo », expliquait-il avant de s'enfermer dans sa grotte, rapporte France 24.