Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Eric Neuhoff consacré pour l'ensemble de sa carrière d'écrivain

Cécile Mazin - 01.10.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Monaco Fondation - palmares prix - littérature récompense


Chaque année, la Fondation Prince Pierre de Monaco, présidée par Son Altesse Royale, la princesse de Hanovre décerne ses prix littéraires. Quatre prix, dont le Coup de coeur des jeunes mélomanes, ont été présentés hier. Voici le palmarès de l'édition 2014. 

 

Monaco

Arica Ashleson, CC BY SA 2.0

 

Le Prix Littéraire est remis à Éric Neuhoff.

 

Créé en 1951, le Prix Littéraire Prince Pierre de Monaco honore chaque année, sur proposition du Conseil Littéraire, un écrivain d'expression française de renom pour l'ensemble de son œuvre. Il est doté d'un prix de 15 000 euros.

 

Né en 1956, Eric Neuhoff a fait partie de l'équipe du Fou du roi, émission chorale menée par Stéphane Bern, et de l'équipe cinéma du Masque et la Plume, sur France Inter. Il collabore également de façon régulière à Madame Figaro, au journal Service littéraire et à l'émission télévisée Le Cercle sur Canal+ Cinéma. Eric Neuhoff a également participé à l'écriture du scénario d'un film de Raoul Ruiz, Les âmes fortes

 

Bibliographie sélective :  Précautions d'usage, 1982 - Un triomphe, 1984 - Nos amies les lettres, 1984 - Des gens impossibles, 1986 - Lettre ouverte à François Truffaut, 1987 - Les Hanches de Laetitia, 1989 (Prix Roger-Nimier 1990) - Actualités françaises, 1992 - Comme hier, 1992- Pas trop près de l'écran (avec Patrick Besson), 1993 - Michel Déon, 1994 - Barbe à papa, 1995 (Prix des Deux Magots) - La Petite Française, 1997 (Prix Interallié) - Champagne !, 1998 - La Séance du mercredi à 14 heures, 1998 - Un bien fou, 2001 (Grand prix du roman de l'Académie française) - Histoire de Frank, 2003 - Quand les brasseries se racontent, 2006 - Pension alimentaire, 2007 - Les Insoumis, 2009 - Mufle, 2012 (Prix Trop Virilo) - Dictionnaire chic du cinéma, 2013 - L'amour sur un plateau (de cinéma), 2014.

 

 

La Bourse de la Découverte est attribuée à Paulina Dalmayer pour, Aime la guerre !, Fayard, août 2013

 

Créée en 2001, à l'occasion du 50ème anniversaire du Prix Littéraire, elle récompense un jeune écrivain francophone pour son premier ouvrage de fiction. D'abord attribuée tous les deux ans, elle est désormais décernée chaque année par le Conseil Littéraire. Cette bourse, d'un montant de 12 000 euros, est dotée par la Fondation Princesse Grace.

 

Née en Pologne, PaulinaDalmayer est arrivée en France à l'âge de 23 ans, où elle a soutenu une thèse de doctorat consacrée au journalisme européen. Elle écrit pour Causeur et pour divers titres de la presse polonaise.

 

 « Plume émérite de la revue Causeur, Paulina Dalmayer, dont le personnage de Hanna est presque le double parfait, est une perfectionniste. Elle aime détailler, éclairer et analyser. Dans son livre aux allures de microscope géant, elle scrute et décompose avec des mots choisis l'inconstance de l'amour, l'étrange fascination humaine pour le mal et la violence, l'héroïsme vertueux et vicieux à la fois, la loyauté, la trahison, la lâcheté, la peur… Pour tenter de comprendre les hommes à travers ce qu'ils font de pire : la guerre. » (Marie Rogatien, Le Figaro, 20 septembre 2013).

 

 

Le coup de Cœur des Lycéens va à Nathalie Aumont, pour Consolation, Arléa, août 2013

  

Sous la conduite de leur professeur de Lettres et dans le cadre du chapitre inscrit au programme de Littérature : « Lire, écrire, publier aujourd'hui », les élèves ont établi leur propre sélection de premiers romans. 

Le jury était composé de :

Valentine de Gobi, Julie Desmet, Sara Ferreira-Marques, Eva Feurtet, Béatrice Garrone, Roxane Griseti, Alicia Pelesson et Carla Trucchi du Lycée Albert Ier ;

Carla-Marie Bouery, Laura Douay, Alexandre Hormière, Romain Porasso, Emma Provenzano, et Léa Zaoui du Lycée François d'Assise-Nicolas Barré ;

Camille Agliardi, Lolita Baldoni, Greta Parrini et Alexia Paul du Lycée Technique et Hôtelier. 

 

 

 

Enfin, le coup de cœur des Jeunes Mélomanes récompense Ülo KRIGUL pour « Swan bone city », pour voix et orchestre

 

En collaboration avec l'Académie de Musique et de Théâtre Prince Rainier III de Monaco, la Direction de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports et avec le soutien de la Fondation Princesse Grace, la Fondation Prince Pierre de Monaco poursuit son action en faveur de la création musicale auprès du jeune public.

 

Le Coup de Cœur des Jeunes Mélomanes voit le jour en 2011.

Doté d'un prix de 6 000 €, il récompense, chaque année, une œuvre musicale récente. Sur la proposition d'une liste présentée par le Conseil Musical, l'œuvre « Coup de Cœur » est sélectionnée par des élèves de l'Académie de Musique et de Théâtre de Monaco, ainsi que par ceux des collèges et du lycée monégasques.

 

 

Ülo Krigul (1978, Estonie)

Membre de l'Union des compositeurs estoniens depuis 2003, la nature de l'expression musicale de Ülo Krigul est vivante et dynamique. Son style et ses intérêts oscillent entre jazz, post-minimalisme et traitement du son. L'imagerie de la musique de Krigul est riche en contrastes ludiques. Son travail actuel de composition est le “traitement des accords et leur relation entre eux comme figures géométriques ou projections graphiques".

 

Põldmäe et classe de tuba) en 1997 et de l'Académie estonienne de musique sous la direction de Raimo Kangro et René Eespere en 2003. En 2004/2005 il poursuit ses études en Autriche àl'Universität für Musik und Kunst Wien darstellende avec Detlev Müller-Siemens puis obtient en 2006 une maîtrise en composition avec Korvits Tônu à l'Académie estonienne de musique et de théâtre. Ses oeuvres sont jouées dans les festivals de musique à travers l'Europe où elles reçoivent de nombreux prix.

Ülo Krigul est également actif dans l'organisation d'évènements musicaux : en 2001 et 2002, il est directeur artistique du Festival d'automne de l'Académie estonienne de musique qu'il a fondé avec Timo Steiner en 1999. Entre 2000 et 2004, il est producteur du Estonian Music Days dont il est directeur artistique depuis 2005. 

Depuis 1993, Krigul est claviériste dans plusieurs ensembles de jazz et de rock. Il joue actuellement pour les ensembles Compromise Blue et Contus Firmus.