Et si Anne Frank avait survécu aux camps de concentration ?

Victor De Sepausy - 11.02.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Anne Frank journal - documentaire fiction nazis - Anne Frank histoire


L'uchronie compte parmi les genres les plus en vogue, mais ce docu-fiction va assurément ébranler les esprits. Une société de production italienne collabore actuellement avec le Fonds Anne Frank, la fondation néerlandaise. Et le projet porte sur un postulat : à quoi aurait ressemblé la vie de l’adolescente si elle avait survécu à l’Holocauste.

Anne Frank Zentrum in Berlin
(photo d'illustration, Julien Cabanillas, CC BY 2.0)
 

La Fondation fut créée par le père d’Anne Frank dans les années 1960. Désormais, elle collabore avec la société italienne Nexo Digital et deux réalisatrices et journalistes italiennes, Sabina Fedeli et Anna Migotto, pour la production d’un documentaire. Le projet est de retracer les lieux et les endroits où Anne Frank vécut, mais également de relier son adolescence et cette vie imaginée.

Le tournage s’est déroulé le mois dernier, et se concentre sur cinq femmes – Sarah, Edith, Helga et les sœurs Tatiana et Andra – qui ont survécu à l’Holocauste. Chacune raconte comme elle a subi la déportation, la souffrance, et le déni de leur enfance et de leur adolescence. Pour les réalisatrices, le projet portera une voix supplémentaire, celle d’Anne, si elle avait enduré ce calvaire et y avait survécu. 

#Anne Frank Parallel Stories verra le jour alors que cette année 2019 aurait marqué le 90e anniversaire de sa naissance. Pour les réalisateurs, le docu-fiction permettra au public de découvrir également les passages les plus significatifs du journal, et d’entrer dans son univers « le réel autant que l’imaginaire ». 
 
Le docu aboutira, dans l’idéal, à une forme de journal intime secret, un ami imaginaire, à travers cinq souvenirs de femmes. Nexo Digital garantit avoir usé de nouvelles techniques de narration pour se focaliser au mieux sur la vie d’Anne Frank. 

L’adolescente fut déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, où elle mourut du typhus entre février et mars 1945.

via Variety


Commentaires
Philip Roth l'a déjà fait, dans "L'Ecrivain des ombres".
Il ne faudrait pas confondre dystopie et uchronie. La dystopie est le fait de lutter contre un gouvernement autoritaire dans un univers futuriste, alors qu'il s'agit ici d'uchronie : réécrire l'histoire en partant d'un postulat différent.
En effet !

Nous allons donc envoyer le rédacteur dans une dystopie bien sentie, pour lui apprendre l'uchronie !

Merci, c'est modifié.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.