Exposition à la BnF : Qu'est-ce qu'un livre rare ?

Louis Mallié - 24.07.2014

Culture, Arts et Lettres - Expositions - BnF - Livre rare - Éloge


Alors que le livre imprimé semble devenu quelque chose de presque banal du fait de la production de masse, il n'est pas illégitime de se demander « qu'est-ce qu'un livre rare ? » C'est ce que tente de montrer la BnF dans l'exposition « Éloge de la rareté, Cent trésors de la Réserves des livres rares », à travers une centaine d'ouvrages datant du XVe siècle à nos jours. Ouverte du 25 novembre prochain au 1er février 2015 à la Bibliothèque François Mitterrand, elle entend proposer une vision large des « définitions possibles de la rareté. »

 

 

 Bibliothèque François Mitterrand

Bobito, CC BY-ND 2.0

 

 

Dans les vingt dernières années, la Réserve des livres rares de la Bibliothèque nationale de France s'est enrichie de plus de onze mille ouvrages, entrés par la voie du dépôt légal, par acquisition en vente publique ou auprès de libraires, par don, ou encore par dation. L'exposition permet de rendre compte de l'activité de ce département qui est, depuis plus de deux siècles, chargé de la conservation des livres imprimés les plus précieux de la Bibliothèque. 

 

Le parcours invite donc à découvrir en treize rubriques des ouvrages embrassant toutes les disciplines du savoir, des débuts de l'imprimerie jusqu'aux premières années du XXI ème siècle. Il éclaire également par de nombreux exemples la richesse des significations que la notion de rareté est susceptible de revêtir lorsqu'elle est appliquée à des objets que l'imprimerie rend normalement multiples.

 

On retrouve ainsi des livres devenus excessivement rares en vertu de leur ancienneté, comme la première édition française de l'Histoire de Mélusine de Jean d'Arras publiée à Lyon vers 1479, ou les épreuves corrigées de classiques comme les Fleurs du Mal de Baudelaire ou Un Coup de dés jamais n'abolira le hasard de Mallarmé.

 

À noter aussi des documents propres à la fabrication du livre, comme les maquettes documentant la genèse d'une édition (celle du Rêve d'une petite fille qui voulut entrer au Carmel de Max Ernst), des reliures se distingant par la qualité de leurs motifs, ou encore des publications éphémères que l'originalité de leur esthétique rend singulierères, ou même desdocuments d'histoire, comme la très rare plaquette par laquelle le ministre des Affaires étrangères polonais alertait dès la fin de l'année 1942 les alliés de l'extermination des Juifs dans la Pologne occupée… 

 

La diversité des pièces exposées répond à la conviction que la rareté n'est pas le sacrement de quelques livres à part, mais d'abord un regard jeté sur notre patrimoine.