medias

Fabio Morabito et Jacques Réda, Prix Roger Caillois 2019

Antoine Oury - 09.12.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Roger Caillois 2019 - Fabio Morabito - Jacques Réda


Le prix Roger Caillois, crée en 1991 par la Société des lecteurs et Amis de Roger Caillois et la Maison de l'Amérique latine, remis en partenariat avec le PEN Club français, a été décerné à Fabio Morabito et Jacques Réda. Le prix leur sera remis le 27 janvier 2020 à la Maison de l'Amérique latine, à Paris.

Fabio Morabito (Arturodiezgutiérrez, CC BY SA 4.0) et Jacques Réda (Pkobel, CC BY SA 4.0)


Prix littéraire annuel, le Prix Roger Caillois récompense un auteur latino-américain et un auteur de langue française.

Fabio Morabito
Prix de littérature latino-américaine

Né à Alexandrie d'Egypte de parents italiens, Fabio Morabito a vécu à Milan jusqu'à l'âge de quatorze ans. Depuis, il vit à Mexico. Poète, romancier, nouvelliste et essayiste, c'est d'abord pour sa poésie qu'il fut distingué par le Prix Carlos-Pellicer en 1985 pour Lotes baldios, puis par le Prix national Aguascalientes de poésie en 1991 pour De lunes todo el año. Il obtient en 1997 le Prix White Raven pour Cuando las panteras no eran negras, un des deux livres jeunesse dont il est l'auteur. Il séjourne alors en résidence d'artiste à Berlin de 1998 à 1999, ce qui lui inspire Tambíen Berlín se olvida. Il a notamment traduit en espagnol les poésies complètes du poète Eugenio Montale, prix Nobel de littérature en 1975 (éd. Galaxia Gutenberg). Il est invité en 2007 aux rencontres littéraires du festival d'Amérique latine de Biarritz pour son recueil de nouvelles Grieta de fatiga (Les Mots croisés, éd. José Corti, 2009, traduit par Marianne Millon), récompensé par le Prix en 2006. En 2009, il a publié Les mots croisés et en 2010 Emilio, les blagues et la mort (éd. José Corti, trad. Marianne Millon). Il a obtenu en 2019 le prix prestigieux Villaurrutia pour Le Lecteur à domicile traduit par Marianne Millon (éd. José Corti).

Jacques Réda
Prix de littérature française

Jacques Réda (1929) est poète, auteur de récits en prose, éditeur et chroniqueur de jazz. Il a dirigé la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1996. Il a reçu en 1988 le grand prix de poésie de la Société des gens de lettres, en 1997 le grand prix de poésie de l'Académie française, en 1999 le prix Goncourt de la poésie et en 2013 le prix Roger Kowalski, grand prix de la ville de Lyon. Il a récemment publié Quel avenir pour la cavalerie? Une histoire naturelle du vers français, chez Buchet Chastel.

L'année dernière, le Prix Roger Caillois avait été décerné à Milton Hatoum, Philippe Lançon et Jean-Christophe Bailly.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Corti
Genre : littérature...
Total pages : 224
Traducteur :
ISBN : 9782714312211

Le lecteur à domicile

de Fabio Morabito

A Cuernavaca, près de Mexico, Eduardo se voit infliger un travail d'in- térêt général original suite à un retrait de permis : faire la lecture à des particuliers. Un jour, il s'aperçoit de la mystification des frères Jiménez, à qui il lit Crime et Châtiment : Luis, invalide, s'exprime à travers Carlos, qui est ventriloque. La famille Vigil, présentée comme sourde et qui lit L'Ile mystérieuse sur ses lèvres, lui a menti elle aussi : si la grand-mère est bien sourde-muette et les parents sourds, le jeune homme découvre que les enfants entendent et peuvent parler, mais se sont adaptés à leur entourage.Le seul à l'apprécier est le colonel Atarriaga... qui s'endort, bercé par le ton monocorde avec lequel il lit Le Désert des Tartares. Un jour, Eduardo découvre des poèmes d'Isabel Fraire dans un vieux livre de comptes de son père, et s'aperçoit que Celeste, analphabète, est émue par celui qu'il lui lit. Il découvrira avec stupéfaction qu'elle les connaît par coeur. Pourquoi ?

J'achète ce livre grand format à 20.00 €