Fantastique : Les Imaginales d'Epinal

Clément Solym - 07.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - imaginales - epinal - festival


Du 26 au 29 mai 2011, la ville d’Epinal accueillera un évènement hors norme : Les Imaginales, quelque chose entre un salon et un festival, consacré entièrement aux littératures de l’imaginaire et au roman historique.

« Les Imaginales...Ce titre fait naturellement référence aux images d’Epinal » nous dit-on dans le communiqué, « à cette tradition séculaire des images réalisées avec un soin tout particulier, diffusées en France et au-delà pour illustrer, expliquer, commenter l’actualité du monde, pour accompagner les histoires au coin du feu, les contes et les légendes populaires. Mais ce titre évoque également la magie. Et l’imaginaire…. »

Ainsi, plus de 130 écrivains et artistes venus du monde entiers (français, russes, suisses, espagnols, américains, cubains, anglais, allemands, italiens, australiens, polonais et j’en passe…) tentent de nous faire découvrir leurs imaginaires à travers une multitude de genres : fantasy, roman historique, thriller d’anticipation, fantastique, contes et légendes, réalisme magique... et sous différentes formes allant du roman à la bande-dessinée. Les seuls interdits : « le réaliste traditionnel et l’autofiction narcissique ».

« 4 jours, 70 cafés littéraires, conférences, débats et tables rondes… »

…de nombreuses lectures publiques, des « grands entretiens » avec des artistes et des auteurs, des spectacles, des expositions, des projections de films… Mais aussi, des séances de dédicaces, des ateliers d’écriture et d’illustration et… un speed-dating auteurs/éditeurs !


Un programme chargé

Et plutôt tentant à première vue ! Les Imaginales, qui ont pour but de « décloisonner les genres tout en mettant en valeur une littérature qui est souvent délaissée par ces salons, par de nombreuses institutions et par de nombreux médias, mais qui trouve un public plus large de jour en jour. », attendent plus de 20 000 visiteurs pour cette 10e édition.

Les organisateurs en profiteront pour décerner un prix littéraire aux meilleures œuvres de fantasy dans différentes catégories : roman francophone, étranger, BD, illustration, jeunesse et nouvelle.

Et un petit souvenir

Chaque année, une anthologie du festival est publiée par les éditions Mnémos. Après Rois et capitaines (2009) et Magiciennes et sorciers (2010), le thème de cette année sera Victimes et bourreaux… un sujet prometteur !

Plus d’information sur le site officiel de l’évènement.