FBM20 - Le réseau européen pour la relance des foires internationales, financé par la Commission européenne et coordonné par l’AIE (Associazione Italiana Editori) débutera à Francfort avec quatre rencontres professionnelles. 
 

Quatre rendez-vous à ne pas rater à Francfort


Quelles sont les tendances des marchés européens de l’édition après la pandémie et comment stimuler les échanges internationaux ? Comment les habitudes de lecture et de consommation culturelle évoluent ? Comment repenser les foires et le marché des échanges de droits en fonction des technologies numériques ?

Ces questions, au cœur de la mission d’Aldus Up, seront notamment abordées au cours de quatre rencontres professionnelles incluses dans le programme de la Buchmesse, qui se déroulera cette année pour la première fois en version numérique.

 

Qu’est-ce que c’est Aldus Up ?


Aldus Up est un projet européen de coopération à grande échelle d’une durée de 42 mois (septembre 2020-février 2024) cofinancé par la Commission européenne dans le cadre du programme « Creative Europe » 2014-2020. L’Association italienne des éditeurs (AIE) en est le promoteur et coordinateur.

Son objectif principal est d’œuvrer à l’innovation et au développement des foires du livre dans une optique européenne, en favorisant l’échange de droits de traduction entre les pays et l’internationalisation de l’édition.

Il dérive directement de l’expérience d’Aldus, le réseau fondé en 2016 qui compte aujourd’hui 20 foires européennes, quatre internationales (la Frankfurter Buchmesse, la Bologna Children’s Book Fair, la London Book Fair et l’Espagnole Liber) et 16 nationales (Anvers, Bucarest, Göteborg, Istanbul, Lisbonne, Madrid, Naples, Prague, Rome Riga, Thessalonique, Sofia, Turin, Vienne, Vilnius). En 2019, plus de 4,7 millions de personnes ont assisté à ces événements, pour une surface totale d’exposition de près de 500 000 mètres carrés.

 

Un nouveau regard suite à la pandémie


« Lorsque ce projet a été conçu, l’urgence du Covid-19 n’était même pas imaginable », a expliqué Ricardo Franco Levi, président de l’AIE et vice-président de la Fédération des éditeurs européens (FEP). « Cependant, le nouveau contexte ne fait que confirmer, et d’une certaine manière accélérer, le besoin d’innovation dans le système des foires. En ce sens, Aldus Up est un projet encore plus nécessaire et essentiel qu’hier ».

 

Les défis d’Aldus Up : innover dans les foires, pour une meilleure accessibilité


« Nous voulons essayer de donner un nouvel avenir aux communautés de lecteurs et d’éditeurs, en créant de nouvelles opportunités d’interactions numériques et physiques », a expliqué Piero Attanasio, responsable des projets internationaux de l’AIE.

« Voici quelques-unes des actions que nous mènerons : exploiter le potentiel du Net pour combiner les événements en ligne et hors ligne ; améliorer les études et les échanges d’informations sur les flux de traduction en Europe et l’impact du numérique sur la lecture et la production éditoriale ; faire en sorte que les salons soient des événements répandus dans les villes et accessibles à différents types de publics dans une logique inclusive — des personnes souffrant de différents types de handicap aux communautés immigrées. »

 

Un centre d’études et de connaissances


Aldus Up encourage les études et les recherches visant à comprendre l’évolution de l’industrie européenne du livre et à accroître la capacité d’innovation dans les salons (notamment, grâce à des études sur les nouveaux modèles de développement et de participation du public et sur l’accessibilité des événements aux personnes handicapées). 

Ces études seront présentées lors d’événements organisés par le réseau des salons professionnels et mis en ligne sur la plateforme Knowledge Hub. Ils seront aussi à disposition des membres de la communauté Aldus Up.

Au vu de ces fonctions, le réseau bénéficie également de la contribution d’acteurs internationaux du secteur du livre, de la recherche et de l’innovation tels que la Fédération européenne des éditeurs (FEP), la Fondation Germán Sánchez Ruipérez, le département d’études du livre de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, la Fondation LIA (Livres Italiens Accessibles) et l’Association des éditeurs norvégiens. 


Crédit photo : ActuaLitté - Foire du Livre de Francfort 2018 - CC BY-SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.