Femina 2010 : les derniers survivants, quid de Mikaël Hirsch ?

Clément Solym - 20.10.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - femina - 2010 - hirsch


Après le Renaudot, ou avant, peu importe comment vous souhaitez le lire, le Femina a diffusé ses derniers commentaires et retenus pour l'édition 2010.

Et là, scandale. Où est Mikaël Hirsch ? Encore présent dans la deuxième sélection, ce romancier qui évoque dans Le Réprouvé une autofiction, mettant en scène son grand-père, dans la période d'après-guerre, travaillant pour Gallimard, est éjecté de la liste des romans français... Diantre. Qu'à cela ne tienne, retrouvez donc OMICRoN, le blog de l'auteur.

Parce que, pour le coup, Gallimard tient tout de même le haut du pavé, avec seul Grasset, qui dans les romans français, résiste. En revanche, belle initiative : Gonçalo Tavares est toujours présent pour les romans étrangers. C'est heureux...

Allez, les listes

Romans français :

  • Claude Arnaud, Qu'as-tu fait de tes frères ? (Grasset)
  • Philippe Forrest, Le siècle des nuages (Gallimard)
  • Patrick Lapeyre, La vie est brève et le désir sans fin(P.O.L)
  • Olivia Rosenthal, Que font les rennes après Noël ?(Verticales)
  • Violaine Schwartz, La tête en arrière (P.O.L)

Romans étrangers :

Six essais :
  • Mohamed Aïssaoui, L'affaire de l'esclave Furcy(Gallimard)
  • Raphaëlle Bacqué, Le dernier mort de Mitterrand(Grasset)
  • Evelyne Bloch-Dano, Le dernier amour de George Sand(Grasset)
  • René de Ceccatty, Alberto Moravia (Flammarion)
  • Pierre-Olivier Sur, Dans les yeux du bourreau (Lattés)
  • Jean-Didier Vincent, Elisée Reclus (Fayard)