Festival America : 10 d'Amériques et 35.000 visiteurs

Clément Solym - 23.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - America - Vincennes - festival


Francis Geffard et son équipe sont particulièrement heureux de cette édition du festival America, qui pour ses 10 ans se clôture ce soir sur une grande réussite. Avec plus de 35.000 visiteurs venus à la rencontre des auteurs - et quelles têtes d'affiche ! - la dernière édition est un succès qui se confirme. 

 

 

 

Pascal Thuot, au micro et Chad Harbach, lauréat du prix Page-Festival America

 

 

« Pour fêter le dixième anniversaire, c'est vrai, nous rêvions d'une telle fête qui rassemble avec une même ferveur les écrivains, le public, les libraires et les éditeurs. Cette édition d'AMERICA était sans doute la plus belle, celle qui ressemble le plus à nos ambitions de départ : faire émerger par le dialogue avec des écrivains et des artistes un autre visage de l'Amérique », explique Francis Geffard dans un communiqué.

 

Au menu, cette année, Toni Morrisson, prix Nobel de littérature, mais également Russell Banks, Louise Erdrich, Nicole Krauss ou encore Luis Sepulveda... Autant de personnalités fortes de l'édition américaine. 

 

Pascal Thuot, programmateur de l'édition, et libraire chez Millepages, expliquait hier à ActuaLitté son plaisir « de voir ici réunis de grands auteurs des États-Unis, du Canada et du Mexique. America montre quelle est la grande - l'immense diversité des écritures américaines. Avec leurs tensions entre les personnes et les territoires, les conflits que l'on peut retrouver ». On sait qu'il est par exemple difficile pour des auteurs mexicains d'entrer à l'ambassade américaine, sans grincer des dents - voir qu'ils préfèrent ne pas y mettre les pieds tout court... Mais, poursuit-il, « une fois arrivés à Vincennes, trouvent un terrain neutre pour échanger, parler de leurs écritures, et venir à la rencontre du public, avec une grande simplicité ». 

 

Pour l'édition 2014, la thématique est d'ores et déjà choisie : France - Amérique, avec pour intention de réunir une cinquantaine d'auteurs de part et d'autre de l'Atlantique, tout mettant en avant les littératures francophones. « Les livres haïtiens ou encore des Antilles, de Louisiane, ce sont des oeuvres d'auteurs qui géographiquement sont américaines, bien entendu, mais dont les écrivains ne se positionnent pas aussi clairement vis-à-vis de leur territoire. Ils ont aussi une langue, qui est française, qui est la leur, et dont nous souhaitons fortement qu'ils puissent la revendique chez nous », poursuivait Pascal Thuot.

 

Et Francis Geffard, dans le communiqué de conclure : « Beaucoup de dialogues entre les auteurs et le public, beaucoup d'échanges entre les écrivains : c'est la force et la qualité de ce festival qui dépasse les frontières entre les identités, les communautés et les genres. C'est ce qui forge aussi son succès auprès du public qui reste très fidèle à AMERICA. »

 

Bien entendu, l'association qui organise le festival America ne perd pas de vue que cette année encore, les contraintes économiques ont pesé. Les coûts de la manifestation sont en grande partie assumés par des financements publics, et beaucoup de projets ne peuvent pas voir le jour - aussi littéraires que logistiques - de par l'absence d'autres financements privés. Probablement l'une des plus grandes entreprises pour les organisateurs, qui se tournent déjà vers l'édition 2014.