Festival America : le prix Page des libraires à Chad Harbach

Clément Solym - 23.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Festival America - prix unique du livre - librairies


Le journal Page des libraires et le festival America ont dévoilé hier soir le nom du lauréat de leur sélection 2012. Et c'est la maison Lattès qui a été récompensée pour le livre de Chad Harbach, L'Art du jeu.

 

« Le prix Page/America met en compétition quatre premiers textes d'auteurs nord-américains présents pendant le festival America à Vincennes du 20 au 23 septembre. Le jury, composé de 200 libraires et bibliothécaires, votera sur internet jusqu'au 10 septembre. Le prix sera remis pendant le festival », précisent les organisateurs.  

 

 

Le lauréat en présence de Pascal Thuot, de la librairie Millepages et programmateur du festival

 

 

Le mot de l'éditeur

Henry Skrimshander est une véritable star du baseball : dans l'équipe du Westish College, petite université du Wisconsin, il conclut tous ses matches par un  sans-faute. Jusqu'au jour où il rate un lancer facile. Son destin, ainsi que la vie de quatre personnes, prennent alors un tournant décisif. Déstabilisé, Henry remet en cause la brillante carrière à laquelle il est promis. Guert Affenlight, le président de l'université, tombe contre toute attente éperdument amoureux. 

Owen Dunne, coéquipier homosexuel de Henry, s'embarque dans une liaison dangereuse, tandis que Mike Schwartz, capitaine de l'équipe de baseball, est pris de doute sur son avenir et sur le rôle de mentor qu'il a joué pour Henry. Enfin, Pella Affenlight, la fille de Guert, revient à Westish pour échapper à un mariage malheureux et recommencer une nouvelle vie. Alors que les derniers matches de la saison approchent, ces cinq personnages vont devoir affronter leurs espoirs, leurs angoisses et leurs secrets les plus intimes. 

Ensemble, ils vont s'aider à trouver leur voie et tisser de nouveaux liens. Tendre et subtil, L'Intelligence du jeu évoque, à travers des personnages attachants, aussi bien l'amitié, l'amour et la famille, que les aspirations de chacun, l'ambition et ses limites.

 

Le livre a été traduit de l'anglais par Dominique Defert.