Festival Zone Franche : se doper l'imaginaire, à Bagneux

Nicolas Gary - 24.02.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Zone franche - littératures de l'imaginaire - convivialité


Du 22 au 24 février se déroule le Festival des cultures et littératures de l'imaginaire, Zone Franche. Ancré dans la salle des fêtes de Bagneux, l'endroit, pour cette année encore, est des plus conviviaux. Il réunit tout à la fois des tables pour rôlistes, des conteurs récitant ogrement ou féériquement leurs aventures et des stands avec éditeurs, illustrateurs, ou encore magazines Internet. 

 

Avant d'attaquer le sérieux des choses, voici un petit tour d'horizon des espaces occupés par les auteurs et les maisons. Ici, on ne fait pas de distinction - mais nous allons y revenir - entre les maisons à compte d'éditeur, ou d'autres qui s'autoéditent. Marie-Charlotte Delmas, qui depuis les premiers temps, organise ce rassemblement, aime « cette effusion, entre les créateurs. Des bébés naissent chaque année des personnes qui se rencontrent, et se retrouvent, d'une année sur l'autre ».

 

Une dizaine de stands, chaque année, est d'ailleurs réservée aux illustrateurs : sur l'un d'eux, on retrouvera d'ailleurs LePiXX, qui prodigue ses talents, de temps à autres, à ActuaLitté. C'est que dans le domaine de l'imaginaire, on a besoin d'une impression visuelle forte - tant dans l'édition de romans, d'ailleurs, que dans le jeu de rôle, secteur qui s'appuie évidemment sur des illustrations multiples. Reste que tous les stands sont gratuits.

 

D'ailleurs, dès l'entrée, ce sont des tables remplies de joueurs que l'on découvre, écoutant, captivés, les propos du maître de jeu. Et non loin, des activités de créations, des stands présentant des acteurs connus sur la Toile, comme la Gazette du sorcier, qui recueille toutes les informations sur Harry Potter, ou encore Mythologica, qui a récemment annoncé le lancement de sa version papier. Et puis, évidemment, Elbakin, le magazine Galaxies et d'autres, dont je m'excuse par avance de ne les avoir pas sollicités.

 

À l'intérieur, les stands de littérature côtoient ceux des auteurs, et l'on passe, immanquablement, devant la liste des romanciers invités d'honneur -  le tout encadré par la librairie Dampierre, qui est installée à Bagneux. 

 

 

 

 

Évidemment, ce sont également des expositions - celles de Martine Fa, d'Olivier Sanfilippo ou de Jean-Michel Nicollet, qui accompagnent le visiteur. « C'est un salon du livre, mais à taille humaine », souligne Nathalie Weil, des éditions Mnémos. Présent pour la troisième année sur le Festival, l'éditeur « apprécie toujours cette convivialité et la chaleur : on retrouve les gens que l'on connaît, et peu importe que le Salon du livre soit dans un mois. Ici, on vient pour se retrouver un peu entre nous. »

 

Chez l'éditeur ActuSF, on apprécie de pouvoir faire se rencontrer auteurs et public, « avec un réel engouement de chaque côté, public et professionnel - sans parler des scolaires qui passent durant la journée professionnelle », assure Jérôme Vincent. Cet enthousiasme, il se retrouve par exemple autour de la buvette (what else : le cidre est à découvrir !) ou dans les déguisements tirés de figures fantastiques - croiser Harry Potter, Gandalf - ou un cousin pas très lointain - et ainsi de suite, cela donne tout de suite une note particulière. 

 

« Ça participe du plaisir que l'on a à se retrouver ici », explique Marie, qui a fait quelques kilomètres pour venir. « On retrouve des atmosphères de jeunesse, et que l'on n'a jamais trop quittées, avec le jeu de rôle, et surtout, des lectures qui sont les miennes depuis quelques années maintenant. » Ses chouchous ? « La Bit-Lit, sans hésiter !! » Elle est servie : le genre ne manque pas de représentants ! 

 

Toutes les informations sur Zone Franche