Fifty Shades, le film, infidèle au Grey du livre, se plaint James

Julien Helmlinger - 21.02.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Fifty Shades of Grey - E.L James - Adaptation cinématographique


Le phénomène Fifty Shades of grey passe actuellement de son statut de best-seller, au rayon bouquins, à celui de blockbuster hollywoodien, en salles obscures. L'auteure de la trilogie, E.L James, a demandé le contrôle sur le script du second volet de l'adaptation cinématographique. Universal serait pour sa part « réticent » à cette idée, en raison de bisbilles entre la romancière et la réalisatrice Sam Taylor-Johnson pendant le tournage.

 

 

 

Pour E.L James, le premier volet de la production cinématographique ne serait ni assez explicite ni même suffisamment fidèle à son œuvre littéraire. En conséquence de quoi, elle souhaite davantage de contrôle créatif et aimerait rédiger elle-même le scénario de la suite. Si souvent les auteurs cèdent totalement leurs droits en pactisant avec les studios, la romancière britannique s'est ménagé un droit de regard.

Bien que le premier film n'ait pas convaincu l'écrivaine, il aura toutefois amassé plus de 300 millions $ à travers le monde et ne s'arrêtera certainement pas en si bon chemin. Selon certaines rumeurs qui restent à être confirmées par voie officielle, la réalisatrice et la scénariste Kelly Marcel verraient peut-être leurs rôles remis en question. Le duo avait en tout cas signé pour l'ensemble de la trilogie, avec Universal.

Ces questions techniques doivent être réglées dans les prochains temps, mais la sortie du deuxième volet pourrait s'en retrouver retardée, E.L James n'ayant notamment jamais signé de script pour le cinéma. Pour l'heure, le second opus reste annoncé pour 2016 et l'on ne doute pas que l'écrivaine apprécierait l'idée de se faire violence pour pondre un scénario.

 

Elle vient de confier avoir rédigé la majeure partie de sa trilogie sur l'inconfortable clavier d'un smartphone BlackBerry. Une preuve de masochisme ?