Fleming, du play-boy au héros de guerre qui voulait être James Bond

Clément Solym - 05.08.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Ian Fleming - James Bond - 007 agent secret


Arte s'intéresse à l'histoire de Ian Fleming, avec une mini série en deux épisodes, librement inspirée de la vie du romancier. Fleming, l'homme qui voulait être James Bond sera diffusé les 4 et 11 septembre prochains, à 20h50. Redécouvrir la vie de celui qui mit au monde le plus célèbre agent secret de l'histoire, fiction mise à part.

 

 

 

 

L'histoire prend place en 1939, alors que Ian Fleming est présenté comme un play-boy irresponsable, vivant « dans l'ombre de son père défunt héros de guerre, de son frère auteur à succès et de sa mère tyrannique ». Jeune homme résigné à se retrouver dans un bureau morne, à taper sur une machine, « Ian est considéré comme un garçon nonchalant, ce qui ne l'empêche pas de rêver à devenir l'Homme avec un grand H ».

 

Ses rêves d'héroïsme, passionnés, tournent autour du sport et de la séduction, des ingrédients qui vont mûrir... jusqu'à ce qu'éclate la Seconde Guerre mondiale. L'occasion idéale pour se faire un nom et prouver qu'il peut se débarrasser de la hantise paternelle. Ian s'engage alors dans les services secrets. 

 

« Dans un premier temps, il ne voit en ce nouveau poste guère plus qu'une aventure sans conséquence. Mais à mesure qu'apparaissent des défis inédits et que se font sentir les effets du conflit, il prend conscience de ses véritables talents », raconte la chaîne.

 

C'est alors qu'il va s'engager pour des missions, à travers le monde, échappant par là même à une vie personnelle délicate et mouvementée. Arte promet alors « une plongée dans l'histoire fascinante de l'homme dont les aventures ont inspiré le personnage d'espion le plus emblématique de la littérature moderne : James Bond ».

 

Ian Fleming est incarné par Dominic Cooper, que l'on a vu dans Captain America, Ann O'Neill sera jouée par Lara Pulver. Le tout est réalisé par Mat Whitecross, et scénarisé par John Brownlow et Don Macpherson.