Foire de Francfort : à la rencontre du livre et de son avenir

Clément Solym - 09.10.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - multimedia - islande - foire


Le directeur de la Foire de Francfort ne cesse de le répéter : cet événement est pour le livre une occasion unique, et plus encore. Jürgen Boos, a préparé pour l'occasion une série d'événements tournés autour de l'ebook, et de « la convergence des médias ». Le grand terme.

 

Convergence, c'est avant tout le croisement du livre papier et de l'outil numérique, ou du moins, l'instant où le papier n'est plus le seul à raconter une histoire. 

 

Pour évoquer ces questions, Jürgen Boos présent le cycle de conférences StoryDrive, qui n'évoqueront que les questions multimédias, et ses répercussions sur l'édition, avec des acteurs venus du cinéma, de la télévision ou du jeu vidéo.

 

Le secteur de l'édition, reconnaît Jürgen Boos, reste encore méfiant vis-à-vis de ces nouvelles formes de lecture. Cité par l'AFP, il explique : « Dans le livre, on a toujours été très fermé, très centré sur nous-mêmes, on préfère parler entre soi. »

 

 

C'est qu'en l'espace de quelques années, se sont retrouvés autour des tables de négociations, des prestataires, des interlocuteurs qui étaient totalement ignorés jusqu'à lors, et n'appartenaient pas au Landerneau de l'univers...

 

Alors évidemment, les anciens se retrouvent. Mais quand il s'agit des droits dérivés, « soudainement il y a des tas de gens qui sont là et avec qui il faut négocier (...) : des sociétés, des personnes, des agents que nous ne connaissions pas ces dernières années », explique Jürgen.

 

La définition du livre de l'UNESCO lui semble être en train d'éclater, avait-il analysé. Rien de moins sûr aujourd'hui qu'un livre soit une « publication non périodique imprimée comptant au moins 49 pages, pages de couverture non comprises, éditée dans le pays et offerte au public ». 

 

Avec l'Islande mise à l'honneur cette année, la question de la traduction sera évidemment placée au centre des débats. Introduire dans l'édition mondiale la production du pays reste un enjeu de taille.

 

C'est que Francfort reste avant tout une Foire professionnelle, qui revendique ce statut, bien qu'elle se donne pour mission de faire découvrir de nouveaux entrants, éditeurs, auteurs, et autres. Cette année, plus de 7500 exposants seront présents, avec pus de 110 pays représentés. Et même, note Jürgen, ceux comme la Grèce ou le Portugal particulièrement frappés par la crise.  « C'est le signe que la Foire est trop importante pour se permettre de ne pas y aller », précise Katja Böhne, responsable de la communication. 

 

Pour l'édition 2010, le grand public avait manqué, mais les professionnels s'estimaient contents de l'événements, avait commenté Jürgen. (voir notre actualitté)