François Beaune et Chris de Stoop, lauréats du Prix du Réel 2019

Victor De Sepausy - 27.05.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Réel - lauréats 2019


Organisé par la librairie Mollat et le journal Sud Ouest, le Prix du Réel 2019 vient de dévoiler ses deux auteurs élus. Il a été créé en 2016 et cherche à promouvoir des livres qui, associant la littérature et l’enquête, tente d’élucider le réel sous toutes ses formes.



Pour cette édition 2019, voici donc dans les deux catégories, les lauréats :


Français
François Beaune,  Omar et Greg chez Le Nouvel Attila
 

Omar et Greg sont deux enfants de la ZUP. Le premier, né à Orgeval, un quartier de Reims, est chasseur de skins, avant de s'impliquer dans l'anti-racisme, puis d'entrer en religion. Le second grandit à Vaulx-en-Velin, trouve à 15 ans sa famille de substitution dans un parti nationaliste, et finit par en devenir salarié. C'est à Marseille qu'ils se croisent. Deux types inconciliables en apparence. Deux idéalistes cabossés, deux redresseurs de torts jamais vainqueurs, jamais vaincus. 
Entre eux naît une amitié hors norme. Et une alliance politique pour le moins inédite. Avec, au coeur de leur projet, une obsession : qu'est-ce qu'être français ? Un jour, ils rencontrent l'écrivain François Beaune. Lui écoute les gens, se met à leur place, restitue leurs voix, au plus près de ce qu'elles peuvent dire du monde. Omar et Greg est l'histoire vraie de deux citoyens engagés et enragés qui, par leurs contradictions, incarnent un destin français.



Etranger 
Chris de Stoop, Ceci est ma ferme (trad. Micheline Goche) chez Christian Bourgois
 

Dans Ceci est ma ferme, Chris de Stoop raconte, à travers son histoire personnelle, la disparition des authentiques fermes de la région des polders et leur remplacement, à son grand regret, par des « espaces de nature », gérés par des « sociétés de protection de la nature ». Revenu dans la ferme de ses parents, après une vingtaine d'années d'absence, motivée essentiellement par son désir d'écrire, il constate les dégâts causés à l'agriculture par l'expropriation massive des fermiers de la région des polders. 
Sur les terres ainsi récupérées par les autorités, celles-ci créent des zones de « nouvelle nature », artificielles, comme des parcs d'attractions, en « compensation » de terres prises, par ailleurs, pour l'extension du port d'Anvers et l'approfondissement de l'Escaut. Ce phénomène de création de « nature nouvelle » se produirait aussi dans d'autres pays d'Europe, où il serait limité à des régions peu peuplées et ne toucherait donc pas les agriculteurs. Et puis, il y a les scènes pleines de poésie où l'auteur nous fait partager son amour profond de la nature, sa nostalgie de la vie au grand air, son intimité avec les animaux et les plantes, connue dans son enfance, même si, contrairement à son frère, il ne s'est jamais senti la vocation d'être fermier lui-même. 
Il voulait écrire. Il l'a fait, pour notre grand plaisir.



Le prix leur sera remis à la Maison de la poésie de 11 juin. La rencontre se fera en présence de Philippe Lancon et Florence Aubenas.


François Beaune – Omar et Greg – Le Nouvel Attila – 9782371000360 – 17 €
Chris de Stoop – Ceci est ma ferme (trad. Micheline Goche – Christian Bourgois – 9782267030907 – 20 €

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.