François Morel, dans la peau de Raymond Devos : aucun doute

Audrey Le Roy - 07.12.2018

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Morel Devos humour - théâtre doutes Devos - théâtre Rond Point


J’étais très pro en m’asseyant dans la salle du Théâtre du Rond-Point pour assister à J’ai des doutes. J’étais très pro et très concentrée car, en écoutant François Morel et Antoine Salher (en alternance avec Romain Lemire) sur les textes de Raymond Devos, j’étais sûre de deux choses, j’allais rire, mais il faudrait aussi me concentrer.


Me concentrer pour laisser passer le moins de calembours et bons mots possible…


© Manuelle Toussaint

 
Peine perdue au bout de dix minutes j’ai rangé cahier de notes et crayon, tant pis pour les citations qui auraient dû venir émailler cet article, tant pis pour le côté pro et concentré, je me suis alors focalisée sur mon plaisir !
Une heure et demie de pur bonheur !

Et vu la situation, sur laquelle nous ne reviendrons pas… enfin, admettez quand même qu’« il y a quelques mois […] la situation pour n’être pas pire que celle d’aujourd’hui n’en était pas meilleure non plus !

Déjà nous allions vers la catastrophe, nous le savions... Nous en étions conscients !

Car il ne faudrait pas croire que les responsables d’hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d’aujourd’hui ! »… Enfin passons, je disais donc, vu la situation, Dieu que c’est bon de rire !

Vous allez me dire que vient faire Dieu dans tout cela ? Certes. Surtout, quand sur scène on se rend bien compte que Dieu est jaloux de Devos. « Ce n’est pas vous qui avez créé le Monde », dit-il à l’ange Devos. « Non, mais j’ai créé un Univers » !


© Manuelle Toussaint


Et qu’il est bon l’univers de Devos, et qu’il est bon de le toucher de nouveau du doigt grâce au talent de François Morel ! Entre le verbe et la verve, Morel devient Devos, Devos est ressuscité !

J’ai cherché l’anagramme de Devos et Morel… vélodromes… un truc à tourner en rond… « Alors, j’ai tourné... j’ai tourné... À un moment comme je roulais à côté d’un laitier, je lui ai dit : “Dis-moi laitier... ton lait va tourner ?...”, “T’en fais pas !... Je fais mon beurre... »

En fait, je ne sais pas trop quoi dire, ça arrive, en général, en deux circonstances, quand c’est très mauvais ou quand c’est excellent !

C’est excellent !!! Tellement excellent, que les mots me manquent, on devient humble devant le talent… ou on flippe, utiliser les mots pour parler de Devos et de Morel c’est soit qu’on a une énorme confiance en soi, soit que l’on est inconscient… alors je reste coite

« Oh ! je sais ! Vous pensez : “S’il n’a rien à dire... Il ferait mieux de se taire !”
Ouais c’est trop facile ! ... Mais c’est trop facile !
Vous voudriez que je fasse comme ceux qui n’ont rien à dire
Et qui le gardent pour eux ? 
»

Eh bien non, le peu que j’ai à dire, je le dis, je le crie, Morel qui joue Devos c’est génialissime et c’est à voir ABSOLUMENT, sans aucun doute !
 


Au Théâtre du Rond-Point
Salle Renaud-Barrault, J’ai des doutes, jusqu’au 6 janvier 2019 à 18 h 30 – relâche les lundis, les 9 et 25 décembre et le 1er janvier


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.