François Rioux : "La cohabitation du banal et du beau dans le cours des jours"

Cécile Mazin - 27.05.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix poésie - François Rioux - librairies Québec


C'est en présence de plusieurs personnalités du monde littéraire que le premier Prix des libraires du Québec de la catégorie « Poésie québécoise » a été remis au poète François Rioux pour son admirable recueil Poissons volants publié aux éditions Le Quartanier. Ce prix littéraire, coordonné par l'Association des libraires du Québec (ALQ), permet également aux libraires de faire rayonner leur profession.

 

 

prix poésie québec librairies François Rioux

 

 

François Rioux reçoit une bourse de 1 000 $ remise par le Festival de la poésie de Montréal, heureux de s'associer au Prix des libraires dans la catégorie « Poésie québécoise » en contribuant à la bourse du lauréat, de même qu'en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Il reçoit également une œuvre de l'artiste LouisGeorges L'Écuyer, en plus de bénéficier d'une visibilité accrue dans les librairies.


S'adressant directement aux nombreux libraires présents lors du dévoilement, le lauréat s'est montré touché par l'attribution de ce prestigieux Prix : « Quand ils parlent aux lecteurs, les libraires ne sont pas tristes mais ils ont lu beaucoup de livres, ils savent en parler, ils en parlent avec passion, ils montent des rayons pour qu'on puisse bouquiner, ils savent mettre entre nos mains ce que nous cherchons, mais aussi ce que nous ne connaissons pas encore. […] De bons libraires, on a encore la chance d'en connaître, on sait qu'ils sont précieux, allons les voir. » 

 

Ce recueil coloré et intelligent, qui a su charmer le comité de sélection « parce que chacun de ses vers se joue du plaisir de la langue et qu'il évoque la cohabitation du banal et du beau dans le cours des jours », a été choisi par les libraires du Québec, issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire et des librairies en réseau. Pour cette première édition, ce sont plus d'une centaine de libraires qui se sont prévalus de leur droit de vote, témoignant ainsi d'un intérêt marqué pour la poésie et du caractère vivant de ce genre littéraire.