Frédéric Mitterrand s'engage pour développer le secteur du jeu vidéo

Clément Solym - 28.04.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - jeux - vidéo - Mitterrand


Si certain hurlent quand on range les « jeux vidéo » dans le rayon « produits culturels », d’autres semblent en redemander ! Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication vient d’annoncer une série de mesures pour encourager le secteur du jeu vidéo alors qu’il se trouvait au Studio national des arts contemporains à Tourcoing.

Pour ce qui est de la création de jeux vidéo, la France a toujours occupé une place de choix au niveau mondial et les jeunes créatifs français sont particulièrement recherchés par les multinationales du jeu. C’est là un juste retour des formations solides qui sont proposées aux étudiants dans l’hexagone.

Occupant la deuxième place au niveau européen pour le marché du jeu vidéo, la France a toujours eu en main une carte maîtresse en la matière. Frédéric Mitterrand a donc fait part de sa volonté d’encourager ce secteur désormais intégré dans les compétences du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

Le ministre de la Culture veut s’engager pour encourager la dimension créative mais également éducative du jeu vidéo. Pour bien faire, deux prix vont être lancés : celui du créateur de jeux vidéo, remis à l’occasion du Festival du jeu vidéo en octobre 2010 et un second récompensant le travail de fin d'étude d'étudiants des écoles supérieures.

Frédéric Mitterrand vise à encourager la création sur le sol français en prenant davantage en compte de tous les intérêts que peut contenir un jeu vidéo.

Pour aider les plus jeunes à franchir le pas de la lecture, il s’avère que, parfois, le jeu vidéo peut être un intermédiaire, un pont entre deux univers. Dans cette même dynamique certaines médiathèques ont d’ores et déjà fait le pari d’inclure dans leur catalogue différents jeux vidéo.