Genève organise deux journées internationales de réflexion sur l'avenir du livre

Cécile Mazin - 22.03.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Genève salon livre - réflexion avenir livre - professionnels journées


Depuis 2015, le Salon du livre et de la presse de Genève explore l'avenir de la filière du livre en compagnie de professionnels du domaine. Cette année, les Assises de l'édition consacrent un jour aux mutations du secteur dans le monde francophone sous l'impact du numérique et un second jour aux défis de l'édition en Suisse. Ces deux journées gratuites, mais sur inscription, se tiendront les 27 et 28 avril. Vous y êtes conviés.

 

Des livres et moi, Nathalie Romanens © Claude Dussez - 2016

 

 

Les prophètes du changement créateur l'on répété à l'envi: en chinois, "crise" et"opportunité" partagent le même idéogramme. Et en français? Alors que liseuses, e-books, applications de lecture sociale, blogs littéraires changent notre rapport au livre et contraignent auteurs, éditeurs, libraires et diffuseurs à revoir leurs méthodes de travail, de communication et de vente, les Assises de l'édition francophone débattront mercredi 27 avril de la question: "Le numérique: panacée ou enfer?".

 

Quelle est aujourd'hui la place du digital dans l’édition francophone, qu’il s’agisse de fabrication et de distribution du livre, de stratégies marketing, de recours aux réseaux sociaux? Que peut-il apporter? Que change-t-il dans la relation au lecteur? 

 

Dans une démarche inédite, le Salon du livre de Genève donnera la parole aux professionnels de l'ensemble de la francophonie qui présenteront leurs expériences, leurs craintes, leurs espoirs et leurs réussites. François Gèze (La Découverte et Cairn.info, France), François Bon (auteur et fondateur du Tiers Livre, France), Guillaume Decitre (Decitre Groupe, France), Pascal Vandenberghe (Payot, Suisse), Jean Pettigrew (éditions Alire, Canada) Luce Wilquin (éditions Luce Wilquin, Belgique), Dramane Boaré (éditions Les Classiques ivoiriens) ou Cyril Hadji Thomas (Keeward, Liban) seront notamment au nombre des intervenants de cette riche journée qui se terminera par des rencontres professionnelles entre éditeurs francophones et libraires suisses.

 

Coup de projecteur sur la Suisse

 

Jeudi 28 avril, coup de projecteur sur la Suisse multiculturelle: "Les métiers du livre en Suisse: dialogue et partage d’expériences helvétiques" proposera une rencontre exceptionnelle entre éditeurs et représentants des pouvoirs publics des différentes régions linguistiques du pays. La Suisse quadrilingue compte une forte densité d’éditeurs et d’auteurs de talent. Dans cet État alpin, champion de la globalisation et classé parmi les cinq premiers au monde pour sa compétitivité, l'édition souffre du manque de ressources et de la difficulté à exporter sa production.

 

Faut-il repenser le modèle suisse et doter ses acteurs de moyens nouveaux? Comment? Où trouver des inspirations? Existe-t-il des obstacles spécifiques qui restreignent l’imitation des bonnes pratiques étrangères? L’industrialisation de l’édition suisse est-elle possible sur un marché sans masse critique suffisante? Faut-il nécessairement grandir pour faire évoluer les métiers du livre? Faut-il absolument viser l’exportation de la littérature suisse?

 

Des disparités selon les régions linguistiques

 

Ces questions n’ont pas nécessairement les mêmes réponses dans chacune des régions linguistiques de même que les expériences, les succès ou les échecs éditoriaux ne suivent pas inévitablement les mêmes lignes de force. Après l’exploration, l’introspection entre Romands, Alémaniques, Tessinois et Romanches, avec entre autres Dirk Vaihinger (éditions Nagel und Kimche, Zurich), Caroline Coutau (éditions Zoé, Genève), Lucien Leitess (Unionsverlag, Zurich), Fabio Casagrande (Edizioni Casagrande, Bellinzona) et Andonia Dimitrijevic (l’Age d’Homme, Lausanne) échangeront sous l'oeil d'Alain Kouck (Editis, France) et de Manuel Carcassone (Stock), qui apporteront un regard extérieur. Les responsables de la politique du livre des villes de Zurich et Genève s’exprimeront également. Une traduction simultanée sera proposée pour cette seconde journée.

 

Le programme complet de ces journées est disponible à cette adresse