Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Gérard Depardieu, héros d'un mauvais feuilleton à rebondissement

Clément Solym - 07.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - depardieu - fisc - belgique


Depuis l'annonce de l'achat d'une maison à Néchin, en Belgique, afin d'échapper au fisc, l'acteur Gérard Depardieu enchaîne, à un rythme effréné, les épisodes d'un mauvais feuilleton à rebondissement. Comme si ses incartades alcoolisées en avion ou à scooter ne suffisaient plus, il lui a fallu donner une dimension internationale à sa déchéance.

 

Montrant déjà publiquement son soutien au dictateur de l'Ouzbékistan, Islom Karimov, ainsi qu'à sa fille Gulnara Karimova, Depardieu, le 5 octobre dernier, invité d'honneur lors de l'anniversaire du président de la République et autocrate tchétchène Ramzan Kadyrov, a même lancé un tonitruant « Gloire à Grozny, gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov ! », rapporte Rue89.

 

Et même s'il vient d'obtenir en grande pompe son nouveau passeport russe des mains de Vladimir Poutine, cela n'empêchera pas Depardieu d'être convoqué par la justice française, mardi, pour répondre de conduite en état d'ivresse.

 

Fils d'un ouvrier communiste, Depardieu, âgé de 64 ans, après avoir incarné à l'écran les héros des grands auteurs français, semble s'être bien tristement égaré.