medias

Golgota Picnic : la pièce qui enflamme les intégristes catholiques

Clément Solym - 16.11.2011

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Golgota picnic - Théâtre Garonne - Rodrigo Garcia


Préparez-vous à quelques échauffourées ce soir à Toulouse. À l'occasion de la première représentation en France de la pièce Golgota Picnic, des intégristes catholiques ont prévu de manifester devant le Théâtre Garonne à cause d'une scène de la pièce présentant une crucifixion jugée « blasphématoire ».


« Tels des anges tombés du ciel, ils arrivent sur l'immense étendue des temps d'aujourd'hui déposer leurs solitudes. Celles de notre réalité, profondément humaine, profondément éclatée. [...] Cette écriture dramatique croisée avec celle du virtuose pianiste italien, Marino Formenti, qui interprète l'intégralité de la version pour piano des Sept dernières paroles du Christ sur la croix de Joseph Haydn, donne à ce pique-nique la dimension tragi-comique d'une Cène contemporaine », annonce le théâtre.

 

Tous les soirs ont 19h30, des membres du groupe de l'Institut Civitas se réuniront devant le théâtre, appelant à un « rosaire médité » ou à un « Chemin de croix ». Dans le même temps, le Theatre indique subir depuis plusieurs semaines des pressions et des menaces visant à annuler les représentations du spectacle de Rodrigo Garcia.

 

 

Plusieurs organisations, dont la Ligue des droits de l'homme, ont prévu de ne pas laisser faire et se réuniront aujourd'hui à partir de 17h devant le théâtre pour s'assurer du bon déroulement de la représentation. Elles dénoncent « vigoureusement ces tentatives de censure inacceptable, directement contraires à la liberté d'expression ».

 

Par ailleurs, l'Agrif, une organisation proche des traditionalistes catholiques, avait dans un premier temps demandé à la municipalité d'interdire la pièce de l'Argentin Rodrigo Garcia, puis a la justice. Demande rejetée puisque mardi le tribunal administratif, qui a débouté les membres de l'Agrif.

 

Montée en France des extrémismes en puissance ? Le Théâtre Garonne informe que Golgota Picnic a été présentée au Centre dramatique national de Madrid, dans une Espagne pourtant très fervente, pendant cinq semaines, puis d'autres d'autres villes européennes sans aucun incident.