Grâce au manga, le Festival d'Angoulême annonce une fréquentation en hausse

Antoine Oury - 29.01.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - FIBD 2018 - FIBD fréquentation - festival Angoulême 2018


Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême a fermé ses portes ce dimanche 28 janvier, et annonce une fréquentation en hausse, sans apporter de chiffres précis. Le succès de cette édition 2018 serait dû, selon l'organisation, aux animations destinées à la famille, le dimanche, mais aussi au retour du manga et à l'invitation de deux auteurs renommés du genre, Naoki Urasawa et Hiro Mashima.


FIBD 2018
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Le Pavillon Manga fut en effet l'un des points centraux du Festival d'Angoulême de cette année 2018, avec des files d'attente en formation dès 1h du matin le samedi. Il faut dire que le FIBD avait vu grand avec l'invitation de Naoki Urasawa (Yawara!, Monster et 20th Century Boys) et Hiro Mashima (Fairy Tail). Trois expositions, Osamu Tezuka, Manga no Kamisama, L’Art de Naoki Urasawa et Fairy Tail, ont fait le bonheur des passionnés et des plus jeunes, avec un nombre de lycéens en hausse, assurent les organisateurs.
 


 

 

 

« Le palmarès 2018 vient consacrer de jeunes auteurs, avec une présence significative d’autrices : Marion Fayolle, Marion Montaigne, Elsa Abderhamani et Juliette Mancini », indique le FIBD, pour rassurer sur le fait que les déboires de 2016 ont servi à quelque chose. Du côté des autrices, justement, le bilan est plus mesuré : « Cette année, par exemple, seules deux expositions du Festival sont consacrées à des autrices, Orianne Lassus et Marion Montaigne », nous expliquait Christelle Pécout, vice-présidente du Syndicat des auteurs de bande dessinée et membre du Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme.

 

Les organisateurs expliquent que l'affluence a été particulièrement vive au Musée d'Angoulême et aux Masterclasses, qui ont fait « salle comble », d'après eux.

 

Du 13 février au 31 mars, l’exposition L’Art de Naoki Urasawa, annonce l'organisation, sera présentée à Paris-Rendez-vous, à l’Hôtel de Ville, dans le cadre d’un partenariat avec la Mairie de Paris. Une reprise du Concert dessiné de Rokia Traoré et Rubén Pellejero, présenté au Théâtre d’Angoulême, interviendra à Jazz à Vienne (du 28 juin au 13 juillet 2018).

 

Enfin, le Festival est heureux d’annoncer un partenariat triennal avec l’Orchestre de Paris : l’opéra Hänsel et Gretel d’Engelbert Humperdinck sera revisité par Lorenzo Mattotti, avec quatre représentations à la Philharmonie de Paris. Un concert de l’Orchestre de chambre autour des haïkus et des yokai sera également programmé avec Nicolas de Crécy, d’abord à la Philharmonie de Paris, puis au Festival.

 

Pour la 46e édition du Festival, du 24 au 27 janvier 2019, l'organisation annonce une programmation tournée vers la bande dessinée américaine, notamment autour du Grand Prix, Richard Corben. Une exposition du lauréat du Prix René Goscinny 2018, Jean Harambat, sera également présentée. Enfin, le Japon sera de nouveau à l’honneur à travers une exposition dédiée à l’œuvre de Taiyo Matsumoto (Amer béton, Le Samouraï bambou, Sunny).


Retrouver tous les articles sur le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.